Zoom

Current Zoom: 100%

L’homme et la fourmi

C’est l’histoire d’un personnage très gentil et plein d’amour qu’on appelait Père. Il regardait des fourmis se promener au bord d’une route et ne voulant pas qu’elles se fassent écraser par des voitures il essaya de plusieurs façons de les attirer vers un endroit plus sur. Les fourmis ne voulaient pas et ne semblaient pas comprendre.

Quelques fourmis vinrent se promener sur sa main. Il avait beau tourner sa main a l’endroit, a l’envers, les fourmis ne s’en apercevaient même pas. Il les porta dans un endroit sur mais il s’inquiétait pour les autres fourmis. Il fit donc beaucoup d’efforts pour leur faire comprendre le danger.

Certaines fourmis semblaient comprendre, allèrent informer les autres fourmis du danger, on les appela les fourmis prophètes mais elles obtinrent que très peu de succès.

Finalement le Père, très attristé et dans le but de sauver le plus possible de fourmis, décida de prendre une partie de lui-même (un bout de son doit, ou de sa peau, ou de ses cellules) et de faire naître une fourmi qui le représente et qui soit semblable aux autres pour faire de médiateur. Il voulait communiquer avec les autres fourmis et il avait besoin d’un intermédiaire qui soit partie de lui-même. Cette fourmi s’appelait le Fils pour indiquer la relation qu’elle avait avec le Père mais souvent on l’appelait Maître ou Seigneur et son vrai nom signifiait Le Seigneur sauve (YHWH est salut).

Elle était comme les autres mais en même temps avait les caractéristiques de celui qui l’avait générée. Elle faisait le bien, elle était remplie d’amour envers les autres fourmis mais elle finit par se faire tuer.

Le Père lui redonna la vie mais ne la laissa plus parmi les autres fourmis : elle avait désormais le pouvoir d’être dans les fourmis qui l’acceptaient dans leur vie pour faire d’intermédiaire et communiquer avec le Père en ayant la même relation père-fils qu’elle avait avant.

Les fourmis avaient désormais compris qu’il y avait un Père mais beaucoup voulaient communiquer directement avec Lui sans passer par le Seigneur car elles le considéraient comme une fourmi semblable a elles et donc inférieure au Père. Pourtant elle n’était pas inférieure car partie du Père. Elle était seulement au niveau des fourmis pour qu’elles puissent le comprendre, pour pouvoir faire d’intermédiaire.

Comme les fourmis n’utilisaient pas l’intermédiaire que le Père leur avait donné, elles n’arrivaient pas à avoir un dialogue avec Lui.

D’autres s’adressaient au Seigneur, le reconnaissant comme partie du Père venu à leur niveau et réussissaient à avoir une bonne communication. Elles avaient compris que le Père était venu dans une forme semblable a elles et donc que le nom Jésus représentait cette fourmis qui était venue, l’intermédiaire vers leur Père et donc le Père tout entier.

Et le Père était content quand il pouvait communiquer avec ses fourmis fidèles, quand elles louaient et adoraient le Seigneur Jésus, la seule partie de Lui qu’elles pouvaient comprendre.

 

Pour être sauvées, pour avoir la vie éternelle, les fourmis devaient croire dans le Seigneur Jésus et croire en son Nom, le Nom qui représentait le Père, le Dieu Eternel qui sauve, le Dieu avec nous.

 

1 Timothée 2 :3-6 Cela est bon et agréable devant Dieu, notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Car il y a UN SEUL DIEU, et aussi un seul médiateur entre Dieu, et les hommes, le Christ-Jésus homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous : c'est le témoignage rendu en temps voulu.

 

Galates 3 :20 Or le médiateur n'est pas médiateur d'un seul, tandis que Dieu est unique.

 

1 Jean 5 :13 Cela, je vous l'ai écrit, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au NOM du Fils de Dieu.

 

1 Jean 3 :23-24 Et voici son commandement : Que nous croyions au NOM de son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu'il nous a donné. Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu (le Père), et Dieu (le Père) en lui ; et nous reconnaissons à ceci qu'il demeure en nous, PAR l'Esprit qu'il nous a donné.

 

1 Corinthiens 8 : 6 Il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses, et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.

 

Galates 4 :6 Et parce que vous êtes des fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, qui crie : Abba ! Père ! 

 

Cette histoire, exemple de la relation entre l’homme et la fourmi, est valable entre Dieu et l’homme, en considérant qu’il ne s’agit plus d’une transformation de cellules humaines en cellules fourmis mais d’esprit en cellules humaines

 

1 Timothée 3 : 16 Et il faut avouer que le mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux nations, cru dans le monde, élevé dans la gloire.

 

Élever Jésus au plus haut ne signifie pas qu’Il représente tout Dieu mais juste qu’Il représente tout ce qu’on peut comprendre de Dieu le Père, qu’Il est la manifestation de ce que Dieu a voulu nous révéler. Jésus n’est pas Dieu mais il représente Dieu, il est l’image visible de Dieu, la partie de Dieu qui fait d’intermédiaire.

 

Jean 20 :28 Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu !

 

Romains 9 :5 le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen !

 

Colossiens 1 :15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre, ce qui est visible et ce qui est invisible, trônes, souverainetés, principautés, pouvoirs. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et tout subsiste en lui. Il est la tête du corps, de l'Église. Il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Car il a plu à Dieu de faire habiter en lui toute plénitude.

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
3 + 11 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.