Zoom

Current Zoom: 100%

L'écharde dans la chair : envoyée par Dieu, le diable ou des hommes ?

Pour beaucoup de personnes l’écharde dans la chair de Paul serait une maladie et donc comme Paul n’a pas été délivré de cette écharde, pareillement nous aujourd’hui nous ne serions pas délivrés de nos maladies. Or cela est vraiment inexact et ce fonde sur une croyance populaire influencée par le diable qui veut nous faire vivre loin des promesses et des réalités de Dieu.

 

Considérons les paroles de Paul: l’ange de satan serait une maladie ?

2 Corinthiens 12:7 Et pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir.

Si l’écharde est une maladie, alors une maladie serait associée à un démon? Chaque personne qui est malade aurait un ange en train de la souffleter?

Absurde, d’autant plus que pas beaucoup de malades peuvent dire d’être malades à cause d’une révélation excellente qu’ils auraient reçue de Dieu.

 

Pour mieux comprendre il faut se poser quelques questions :

Pourquoi Paul avait une écharde dans la chair ? Pour pas qu’il s’enorgueillisse.

Qui veut que l’homme soit humble ? Dieu.

Qui veut que l’homme soit orgueilleux ? Le diable.

Un envoyé de satan n’empêcherait donc pas quelqu’un d’être plein d’orgueil, au contraire, même et surtout s’il a reçu une révélation de Dieu il voudrait qu'il devienne orgueilleux car l’orgueil permettrait à cette personne de se centrer sur elle-même et de mettre de côté la révélation reçue.

 

Ce n'est donc pas le diable qui envoie une écharde à quelqu'un pour empêcher qu'il s'enorgueillisse.

 

Ce serait donc Dieu qui envoie une difficulté (maladie ou persécution) à quelqu’un après lui avoir donné des grandes révélations ?

Non, car même si par le passé il envoyait des malédictions, il le faisait seulement sur ceux qui désobéissaient à ses commandements et donc pas simplement à ceux qui recevaient Ses révélations :

Deutéronome 28:15,20,22 Mais si tu n'obéis point à la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu n'observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd'hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage: ... 20 L'Éternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace, au milieu de toutes les entreprises que tu feras, jusqu'à ce que tu sois détruit, jusqu'à ce que tu périsses promptement, à cause de la méchanceté de tes actions, qui t'aura porté à m'abandonner. ... 22 L'Éternel te frappera de consomption, de fièvre, d'inflammation, de chaleur brûlante, de desséchement, de jaunisse et de gangrène, qui te poursuivront jusqu'à ce que tu périsses.

 

Suite au sacrifice de Jésus à la croix nous avons été rachetés de la malédiction: il n'est donc plus possible que Dieu envoie encore la malédiction sur Ses enfants et surtout pas après leurs avoir donné une révélation :

Galates 3:13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois

Jacques 1:13 Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: C'est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

 

Ce n'est donc pas Dieu qui envoie une écharde à quelqu'un pour empêcher qu'il s'enorgueillisse.

 

Si ce n’est ni Dieu ni le diable alors d’où viendrait cette persécution (car il s'agit bien d'une persécution et pas une maladie – voir aussi L’écharde de Paul n'est pas une maladie mais une persécution)

 

Il faut comprendre que satan signifie simplement «adversaire» et que ange signifie «envoyé, messager» : l’écharde dans la chair, la persécution, serait envoyée par l’adversaire ou «adversaire» n'est pas forcément le diable mais peut être quiconque se comporte comme opposant ou rival. Chaque fois que quelqu'un reçoit une révélation ou quelque chose de plus qu'un autre il y a de l’envie et de la haine qui naît dans le coeur d’autres personnes: c'est ainsi que naissent les adversaires.

 

L'adversaire va commencer à avoir de la rancœur dans le coeur et à parler mal de son prochain et ensuite à le persécuter : l’écharde dans la chair de Paul, le message de l’adversaire qui le souffletait, c’était simplement des personnes qui le maudissaient ou qui cherchaient à ôter sa vie : voici quelques exemples.

Actes 9:23-24 Au bout d'un certain temps, les Juifs se concertèrent pour le tuer, 24 et leur complot parvint à la connaissance de Saul. On gardait les portes jour et nuit, afin de lui ôter la vie.

Actes 13 :45 Les Juifs, voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s'opposaient à ce que disait Paul, en le contredisant et en l'injuriant.

Actes 13 :50 Mais les Juifs excitèrent les femmes dévotes de distinction et les principaux de la ville; ils provoquèrent une persécution contre Paul et Barnabas, et ils les chassèrent de leur territoire.

Actes 14 :2 Mais ceux des Juifs qui ne crurent point excitèrent et aigrirent les esprits des païens contre les frères.

Actes 14 :4-5 La population de la ville se divisa : les uns étaient pour les Juifs, les autres pour les apôtres. 5 Et comme les païens et les Juifs, de concert avec leurs chefs, se mettaient en mouvement pour les outrager et les lapider …

Actes 14 :19 Alors survinrent d'Antioche et d'Icone des Juifs qui gagnèrent la foule, et qui, après avoir lapidé Paul, le traînèrent hors de la ville, pensant qu'il était mort.

Actes 16 :19 Les maîtres de la servante, voyant disparaître l'espoir de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique devant les magistrats.

Actes 17 :5 Mais les Juifs, jaloux prirent avec eux quelques méchants hommes de la populace, provoquèrent des attroupements, et répandirent l'agitation dans la ville. Ils se portèrent à la maison de Jason, et ils cherchèrent Paul et Silas, pour les amener vers le peuple.

Actes 17 :13 Mais, quand les Juifs de Thessalonique surent que Paul annonçait aussi à Bérée la parole de Dieu, ils vinrent y agiter la foule.

 

Paul lui-même, quand il donne son témoignage, il parle des persécutions qu’il a subies, de la part d’hommes, mais il ne parle jamais d’une maladie ou d’une infirmité :

2 Corinthiens 11:23-27 … Souvent en danger de mort, 24 cinq fois j'ai reçu des Juifs quarante coups moins un, 25 trois fois j'ai été battu de verges, une fois j'ai été lapidé, trois fois j'ai fait naufrage, j'ai passé un jour et une nuit dans l'abîme. 26 Fréquemment en voyage, j'ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères. 27 J'ai été dans le travail et dans la peine, exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité.

 

Toutes ces souffrances n’ont pas été des blessures dans la chair? Oui, mais alors pourquoi dire qu’elles auraient été causées par une maladie? Paul ne parle pas de maladies!

2 Corinthiens 12:10 C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

 

Dans tous les cas, c’est quand Paul était faible face à ces circonstances difficiles que se manifestait la puissance de Dieu:

Actes 13 :7-12 … Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul, et manifesta le désir d'entendre la parole de Dieu. 8 Mais Elymas, le magicien,-car c'est ce que signifie son nom,-leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. 9 Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui, 10 et dit : Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur ? 11 Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l'obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider. 12 Alors le proconsul, voyant ce qui était arrivé, crut, étant frappé de la doctrine du Seigneur.

 

Comme Paul fait avec le magicien, il avait aussi cherché à le faire quand il avait d’autres oppositions mais le Seigneur Jésus ne lui a pas répondu de la même façon.

2 Corinthiens 12:8 Trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi, 9 et il m'a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.

Paul savait chasser les démons, guérir les malades et il savait que c’était à lui d’ordonner afin que le royaume de Dieu soit manifesté sur terre. S’il n’a pas chassé « l’ange de satan qui le persécutait dans la chair », c’est qu’il avait compris que ce n’était pas un démon ni quelque chose d’envoyé par Dieu mais que c’étaient des personnes qui avaient besoin de salut.

 

Ce n’est donc pas sur le passage de 2 Corinthiens 12 :8-9 qu’on peut dire que Dieu ne veut plus intervenir ou qu’il ne peut pas le faire: la victoire contre les démons et les maladies est toujours réelle mais il faut d’abord y croire.

Marc 16:17-18 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; 18 ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.

 

On ne peut donc pas prendre l’exemple de l’écharde dans la chair de Paul pour savoir comment se comporter avec la maladie, en annulant les paroles de Jésus pour masquer son incrédulité et en ne guérissant plus les malades!

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
4 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.