Zoom

Current Zoom: 100%

Nous avons une grande responsabilité !

Nous avons sur terre la grande responsabilité d’avertir ceux qui commettent le mal, pas tellement pour leur bien, pas tellement pour qu’ils se repentent, mais d’abord pour que leur sang ne retombe pas sur nous. C’est en tout cas ce que Dieu dit à Ézéchiel selon ce qui apparait dans le passage suivant, la parole de Dieu :

Ézéchiel 3:17-21 «Fils de l'homme, je te donne comme sentinelle à la communauté d'Israël. Tu écouteras la parole qui sort de ma bouche et tu les avertiras de ma part. Quand je dirai au méchant: 'Tu vas mourir, c'est certain', si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour avertir le méchant afin qu'il renonce à sa mauvaise conduite et reste en vie, ce méchant mourra à cause de sa faute, mais je te réclamerai son sang. Si au contraire tu avertis le méchant et qu'il ne renonce pas à sa méchanceté ni à sa mauvaise conduite, il mourra à cause de sa faute, mais toi, tu auras délivré ton âme. Si un juste renonce à sa justice et commet l'injustice, je mettrai un piège devant lui et il mourra. Parce que tu ne l'auras pas averti, il mourra à cause de son péché et l'on ne se souviendra plus de la justice qu'il avait pratiquée, mais je te réclamerai son sang. Si au contraire tu avertis le juste pour qu'il ne commette pas de péché, et qu'il ne pèche pas, il restera en vie parce qu'il s'est laissé avertir et toi, tu auras délivré ton âme.»

 

Dieu sait déjà d’avance qui va écouter ses paroles et il sait déjà que la maison d’Israël ne va pas les écouter : il donne juste un ordre à Ezéchiel, le rend plus fort pour s’opposer a eux et veut qu’Ezéchiel accomplisse sa mission, quelconque soit l’opposition il va rencontrer.

Ezéchiel 3:4-9 Il me dit : Fils d'homme, va vers la maison d'Israël, et tu leur diras mes paroles ! 5Car ce n'est pas vers un peuple ayant un langage obscur, une langue inintelligible, que tu es envoyé ; c'est vers la maison d'Israël. 6Ce n'est pas vers de nombreux peuples ayant un langage obscur, une langue inintelligible, dont tu ne comprends pas les discours. Au contraire, (si) je t'envoyais vers ceux-là, eux ils t'écouteraient. 7Mais la maison d'Israël ne voudra pas t'écouter, parce qu'elle ne veut pas m'écouter ; car toute la maison d'Israël a le front dur et le cœur obstiné. 8Voici que j'endurcis ta face, pour que tu l'opposes à leur face ; j'endurcis ton front, pour que tu l'opposes à leur front. 9Je rendrai ton front comme un diamant, plus dur que le roc. Ne les crains pas, ne t'épouvante pas devant eux, car c'est une famille de rebelles.

 

La situation est donc la suivante :

Tout d’abord il y a un homme qui est établi comme sentinelle et qui est mandaté pour une mission:

Ezéchiel 3:17 Fils de l'homme, je t'établis comme sentinelle sur la maison d'Israël. Tu écouteras la parole qui sortira de ma bouche, et tu les avertiras de ma part.

 

Ensuite il y a le cas du méchant sur lequel Dieu a établi un jugement de mort : Dieu lui dit « Tu mourras ». On pourrait penser que rien ne peut plus changer la décision de Dieu et qu’il faut laisser le méchant dans son sort or Dieu, malgré sa décision, demande d’avertir le méchant avec l’objectif de lui sauver la vie : Dieu ne demande pas de négocier avec Lui afin qu’il change sa décision mais de s’opposer au méchant avec une menace de condamnation si l’ordre qu’il donne d’avertir le méchant n’est pas exécuté :

Ezéchiel 3:18-19 Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang. 19 Mais si tu avertis le méchant, et qu'il ne se détourne pas de sa méchanceté et de sa mauvaise voie, il mourra dans son iniquité, et toi, tu sauveras ton âme.

 

Il n’est pas parlé de la repentance du méchant, comme si Dieu n’y croyait pas, il est juste parler de l’objectif que la sentinelle doit avoir : « lui sauver la vie », qu’il change d’attitude ou pas. Comme il n’est pas dit que le méchant va renoncer a sa mauvaise conduite, il va y avoir deux issues :

  1. Si tu ne l’avertis pas et qu’il continue, son sang retombera sur toi
  2. Si tu l’avertis et qu’il continue, il mourra à cause de sa faute et toi tu sauveras ton âme.

 

Ensuite il y a le cas du juste qui fait le mal :

Ezéchiel 3:20-21 Si un juste se détourne de sa justice et fait ce qui est mal, je mettrai un piège devant lui, et il mourra; parce que tu ne l'as pas averti, il mourra dans son péché, on ne parlera plus de la justice qu'il a pratiquée, et je te redemanderai son sang. 21 Mais si tu avertis le juste de ne pas pécher, et qu'il ne pèche pas, il vivra, parce qu'il s'est laissé avertir, et toi, tu sauveras ton âme.

 

Dans le cas du juste Dieu indique la possibilité qu’il ne pèche plus et il présente deux issues :

  1. Si tu ne l’avertis pas et qu’il continue, il mourra et son sang retombera sur toi
  2. Si tu l’avertis et qu’il ne pèche plus, il vivra et toi tu sauveras ton âme.

 

Il y a donc des personnes qui sont choisies par Dieu (les justes) et des personnes qui sont destinées a faire le mal (le méchant) ou pour lesquelles Dieu sait déjà qu’elles ne vont pas arrêter de faire le mal mais, dans tous les cas, la sentinelle est quand même responsable de les avertir du mal qu’elles commettent.

 

Chacun a sa responsabilité par rapport aux choix qu’il va faire. Depuis qu’il a la connaissance du bien et du mal l’homme est toujours obligé de faire un choix entre ce qui est bien et ce qui est mal. Sa nature l’amène toutefois plus souvent à faire le mal qu’à faire le bien.

Afin de guider l’homme, Dieu a établi des sentinelles et nous a donné un exemple de vie par son Fils qu’il a envoyé sur la terre. Une fois qu’on le suit et qu’on s’active dans le bien, on a la responsabilité d’avertir les autres qui font le mal afin qu’ils aient la vie. Nous n’avons pas la possibilité de déterminer qui sont les justes et qui sont les méchants car Dieu n’a pas les mêmes critères que nous : notre objectif doit être toujours celui de les détourner du mal en ayant conscience que, qu’ils soient justes ou méchants, si on n’obéit pas à Dieu, c’est leurs sang retombera sur nous !

 

Chacun de nous a donc la responsabilité d’avertir le pécheur des risques qu’il court en refusant Dieu. S’il ne le fait pas, c’est lui qui court le risque de porter aussi la faute des méchants.

 

On peut penser que le sang de Jésus nous purifie de tout péché mais dans la réalité ce n’est pas aussi simple : il y a une condition, marcher dans la lumière.

1 Jean 1:7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

 

Ce ne sont pas nous bonnes œuvres à nous sauver mais une fois purifiés par le sang de Jésus on doit s’activer pour marcher dans la lumière comme Lui a marché dans la lumière.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
7 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.