Zoom

Current Zoom: 100%

Que représente vraiment la marque de la bête?

Dans le livre de l’Apocalypse le Seigneur nous met en garde par rapport à ceux qui prendront la marque de la bête:

Apocalypse 14:9-10Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'Agneau.

 

Ailleurs nous avons l’indication que cette marque sera imposée à un grand nombre de gens et aura des implications économiques et sociales non négligeables, autant pour les riches que pour les pauvres, puisque il sera impossible d’acheter ou de vendre sans cette empreinte.

Apocalypse 13:16-18 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. 18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.

 

Comme chrétiens il est évident que nous devons tout mettre en œuvre afin d'éviter de recevoir cette marque mais, pour le faire, encore faut-il comprendre ce qu’elle représente vraiment.

 

Plusieurs hypothèses ont déjà été avancées quant à la signification de cette marque:

  • Certains ont vu la marque de la bête dans le système des codes-barres car les trois traits situés aux extrémités et au milieu du code sont trois 6.
  • D'autres l'ont vu dans une autre technologie très en vogue aujourd’hui: le réseau informatique Internet lui-même est fait d’une telle façon que nous sommes obligés d’utiliser le code WWW pour accéder aux sites web. Or, la transcription de ce code en chiffres représente, dans la langue hébraïque, le nombre 666 (triple V).

 

Quelques années plus tard d’autres technologies plus performantes ont également suscité l’inquiétude des chrétiens soucieux d’éviter cette marque:

  • Citons d’abord la puce électronique imposée par nos gouvernements sur les documents officiels comme les cartes d’identité, les cartes de mutuelle et les cartes bancaires. Cette puce est sensée conserver en mémoire des données administratives comme l’état civil, l’adresse de résidence, la situation socio-professionnelle, etc. A l'époque il nous avait été dit qu’aucune donnée privée et confidentielle ne serait reprise sur la puce. Une fausse promesse!
  • Depuis peu, on parle de plus en plus d’une puce électronique (micro-chip) plus sûre et infalsifiable puisque placée sous l’épiderme du bras ou de la main de l’individu. Cette puce de la taille d’un grain de riz conservera l’ensemble des renseignements administratifs, médicaux et bancaires de l’individu. Un simple passage devant le scanner permettra de nous identifier ou de créditer et débiter notre compte bancaire. Bien sûr, ce système n’est pas encore imposé, mais il est opérationnel et il est déjà utilisé dans certaines circonstances comme, par exemple, chez certains clients de discothèques qui préfèrent payer leurs entrées et leurs consommations via ce système. Cela évite les vols et la perte d’argent.

 

Donc il y aurait quelque chose dans cette liste qui serait la marque de la bête?

 

Le mot «marque» provient du grec «charagma» qui signifie: signe ou marque imprimée, sculptée, gravée, ciselée au incisée. Dans la Bible ce mot est généralement traduit par "signe", sauf quand on parle de la bête: alors les traducteurs ont choisi d'utiliser le mot marque…

C'est pour cela que le premier sens du terme, comme nous l'entendons aujourd'hui, serait une marque physique qui est apposée sur quelque chose mais si nous analysons d’autres passages bibliques nous verrons comme ce terme peut avoir un sens figuré.

 

En étudiant la Bible nous voyons comme elle ne nous parle pas uniquement de la marque de la bête mais aussi de son opposé: le marque ou signe de Dieu. Pour comprendre la marque de la bête nous devons donc analyser aussi son contraire: le signe de Dieu.

Dans l'Exode il est écrit que la Paque sera comme un signe sur la main et comme un souvenir sur le front:

Exode 13:9 Ce sera pour toi comme un signe sur ta main et comme un souvenir entre tes yeux, afin que la loi de l'Éternel soit dans ta bouche; car c'est par sa main puissante que l'Éternel t'a fait sortir d'Égypte.

Exode 13:16 Ce sera comme un signe sur ta main et comme des fronteaux entre tes yeux; car c'est par sa main puissante que l'Éternel nous a fait sortir d'Égypte.

 

Dans Deutéronome il est conseillé d’attacher les commandements sur le bras et le son front pour ne pas les oublier. Bien sûr que cela est dit dans un sens figuré: le front étant, comme tout le monde le sait, le centre de la mémoire et la main ou le bras le membre de l’action.

Deutéronome 6:8 Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux.

Deutéronome 11:18 Mettez dans votre coeur et dans votre âme ces paroles que je vous dis. Vous les lierez comme un signe sur vos mains, et elles seront comme des fronteaux entre vos yeux.

 

Par ailleurs le shabbat, qui est le 4ème commandement, est considéré aussi comme un signe ou une marque qui permet de reconnaitre les vrais serviteurs du Tout-Puissant:

Exode 31:13 Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d'observer mes sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaîtra que je suis l'Éternel qui vous sanctifie.

Exode 31:17 Ce sera entre moi et les enfants d'Israël un signe qui devra durer à perpétuité; car en six jours l'Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son oeuvre et il s'est reposé.

Ézéchiel 20:12 Je leur donnai aussi mes sabbats comme un signe entre moi et eux, pour qu'ils connussent que je suis l'Éternel qui les sanctifie.

Ézéchiel 20:20 Sanctifiez mes sabbats, et qu'ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l'Éternel, votre Dieu.

 

Enfin dans le livre de l’Apocalypse on peut clairement faire la distinction entre ceux qui ont reçu la marque de la bête et ceux qui gardent la Parole de Dieu et le témoignage de Jésus:

Apocalypse 14:11-12 Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. 12 C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus.

Apocalypse 22:3-4 Il n'y aura plus d'anathème. Le trône de Dieu et de l'agneau sera dans la ville; ses serviteurs le serviront 4 et verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts.

Donc de la même manière que des personnes porterons la marque de la bête, les croyants porteront le nom de Dieu sur leur front.

 

Par conséquent, si le respect des fêtes de l’Éternel, dont la Pâque biblique, et l’obéissance à ses commandements, y compris le shabbat, constituent la marque ou le signe de Dieu, il est logique de retrouver à l’opposé la marque de la bête, dont le jour d’adoration est le dimanche, jour du soleil (Sunday), et qui fête des jours de liesses issus du paganisme (Noël, Halloween, Pâques, etc.).

 

Il n’est pas impossible qu’un système informatique global connecté avec nos cartes à puces (qu’elles soient d’identité, de mutuelle, bancaires ou des micro-chips sous cutanés) soit un jour instaurés par nos gouvernements afin d’assurer la sécurité des citoyens et la transparence des informations. Ce système de fichage, qui semble si pratique, pourrait tout aussi bien tomber dans les mains de dirigeants bien moins intentionnés: les opposants de tous bords et les récalcitrants au régime seraient vite tracassés.

Il est inutile de vous décrire tous les dangers et les dérives qu’un tel système peut engendrer. La Bible nous invite à rester vigilant et à refuser tout compromis mais pensez-vous qu’il suffise de scruter les journaux et de regarder les infos du journal télévisé chaque soir afin d’éviter cette marque? Cela serait un peu facile! Cette marque sera forcément liée à l’acceptation d’un système de valeur qui est opposé à Dieu. Ceux qui refuseront cette marque refusent déjà aujourd’hui d’obéir à ce système de pensée: ils ont déjà choisi leur camp, même s’ils doivent faire des sacrifices ou vivre dans la pauvreté.

Ceux qui désirent respecter le shabbat et les fêtes de Dieu ont déjà aujourd’hui beaucoup de difficultés à obtenir des congés en dehors des périodes habituelles de vacances afin de participer aux fêtes, ou simplement trouver un emploi qui ne s’exerce pas le samedi. Je vous assure que cela devient de plus en plus difficile!

 

Réfléchissez: si cette marque de la bête représentait uniquement un système de puce ou de carte qui sera imposé à la fin des temps, quel aurait été le mérite de ces vrais chrétiens qui sont morts dans les arènes de l’époque romaine ou sur les buchers du milieu du XVIe siècle (sans cartes!) et qui ont dû également refuser de renier leur foi? Ces milliers de véritables croyants qui nous ont précédés auront également droit à la résurrection pour avoir remporté la victoire en préférant la mort plutôt que de se soumettre à des dirigeants impies.

 

En effet voici ce que l’Apôtre Jean écrit à propos de la résurrection:

Apocalypse 15:2 Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu.

Apocalypse 20:4-6 Et je vis des trônes; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. 5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. C'est la première résurrection. 6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

 

Donc ceux qui régneront avec Christ pendant les mille ans sont les martyrs avec tous ceux qui n’auront pas adoré la bête, ni reçu la marque sur leur front et leurs mains. Ils prennent part à la première résurrection et ils sont bénis et saints ... mais alors les autres ne prendront pas part à la première résurrection?

Si on affirme généralement que la première résurrection a lieu au moment de l'enlèvement de l'église et que la bête se manifestera plus tard, alors pourquoi l'apôtre Jean parle de la marque de la bête sur des personnes qui participent à la première résurrection et qui régnerons avec Christ pendant mille ans? Probablement parce que cette marque n’est pas quelque chose qui fera partie seulement de la grande tribulation, mais c’est quelque chose qui concerne tous les croyants, avant même l'enlèvement!

Paul dit en effet que la première résurrection correspond au moment quand Jésus reviendra, lors de celui qu’on appelle «l’enlèvement».

1 Thessaloniciens 4:16-17 Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. 17 Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

 

Donc il est clair que ceux qui reviennent à la vie et qui n’ont pas adoré la bête ni son image ne sont pas ceux qui sont resté sur la terre après l’enlèvement mais bien des personnes qui ont vécu avant ce retour de Jésus et avant cette première résurrection.

Dans ce cas ceux qui règneront avec Christ pendant mille ans seront uniquement les martyres et ceux qui n’auront pas pris cette marque. Les autres morts ne reviendront pas à la vie avant que les mille ans ne soient passés… donc pas tous ressusciterons lors de la venue de Jésus? Cela contredit ce que Paul dit car il ne parle pas de quelques morts mais des «morts en Christ», les personnes qu’on appelle aujourd’hui «les sauvés»…

La résurrection est pour tous ceux qui seront morts en Christ avant la venue de Jésus, ceux qui auront subi la persécution et ceux qui n’auront pas pris la marque de la bête. Il est donc clair que ce marque de la bête ne peut pas être quelque chose qui sera une réalité uniquement d’une période de la fin des temps, après l’enlèvement de l’église et comme moyen de salut pour ceux qui auront raté la venue de Jésus!

 

Il faut comprendre que tous doivent faire un choix de prendre cette marque et que cela concerne tant bien les générations passées que nous aussi aujourd’hui. Cette marque de la bête existe depuis le début: c’est une entrave au respect des commandements de Dieu. Nous pouvons dire que Jésus est venu annuler la loi et que donc maintenant il n’y a plus cette entrave mais cela est faux car Jésus lui-même affirme qu’il n’est pas venu pour l’abolir et que même pas la plus petite partie de la loi ne disparaitra pas.

Matthieu 5:17-18 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé.

 

Le croyant doit donc observer toute la loi, pas comme la observaient les pharisiens mais en suivant l’exemple de Jésus: observer la loi sur la base de l’amour pour Dieu et pour son prochain:

Matthieu 22:37-40 Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C'est le premier et le plus grand commandement. 39 Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

 

Celui qui n’observe pas les commandements de Dieu, qui ne les médite pas et qui ne les mets pas en pratique, cette personne n’est plus guidée par Dieu et ne porte plus sa marque mais elle porte la marque de l'homme, le 666, œuvrant pour sa propre personne, guidée par son propre égoïsme et laissant de côté l'amour pour Dieu et pour le prochain.

 

Le croyant qui ne prend pas cette marque de la bête ne peut plus acheter ni vendre? D'une certaine manière oui, aussi aujourd'hui, parce que quand nous utilisation le système économique actuel, nous aidons ceux qui n'aiment pas Dieu et qui exploitent leur prochain ...

Alors tout le monde a la liberté de se soumettre à ce système ou de le refuser, mais je ne pense pas que Dieu nous demande de vivre dans un monde à part pour ne pas être contaminé: Jésus nous a donné l'exemple de l'utilisation du système de son temps tout en y manifestant les valeurs de Dieu. Nous devons être prêts à vivre dans un monde qui ne respecte pas les principes de Dieu mais influencer ce monde, en témoignant de notre foi et en étant prêts à souffrir la persécution. Nous devons rejeter tout ce qui est contraire à la volonté de Dieu sans crainte de perdre notre emploi, sans crainte de perdre nos biens matériels, car ils ne sont pas notre sécurité.

Aujourd'hui, sur la terre, nous n’avons pas tous les mêmes choix à faire, nous ne sommes pas tous face aux mêmes situations, nous ne subissons pas tous des persécutions, mais nous avons tous des choix à faire afin de respecter les valeurs que Dieu nous demande d'observer, quel qu’en soit le coût.

 

Les croyants qui nous ont précédé ne vivaient pas les mêmes choses que nous vivons aujourd'hui, mais ils ont aussi dû faire des choix qui les ont différenciés des valeurs du monde dans lequel ils vivaient: les premiers chrétiens n'ont pas été confrontés à l'Inquisition papale du Moyen Age mais dans leur époque ont dû refuser de rendre un culte public et obligatoire aux empereurs romains. D'autres ont subi le bucher, la prison ou l'exil. Ils ne pouvaient plus faire des affaires et ils ont été contraints d'émigrer ailleurs.

Même aujourd'hui beaucoup ne reçoivent pas d'aide alimentaire quand ils sont victimes de catastrophes naturelles simplement parce qu'ils sont croyants; d'autres sont chassés de leurs terres parce qu'ils ne suivent pas les rituels païens de leurs communautés ...

 

Chaque époque a eu son système de répression avec la possibilité de renier Jésus en échange d’avantages matériels et donc on ne peut pas dire que la décision de porter la marque ou de la rejeter ne sera valable que pour ceux qui vont vivre pendant la grande tribulation: déjà aujourd'hui tellement de nos frères sont confrontés à de tels choix.

Par ailleurs Jésus a dit que tous ceux qui veulent le suivre seront persécutés! Donc si on ne l’est pas c’est probablement qu’on a déjà fait des compromis avec la bête en ayant une attitude qui ne s’oppose pas à son influence, une attitude ou nous obéissons plus au monde qu’aux commandements de Dieu…

 

Il est probable que ce système à puce (ou autre) représentera une matérialisation du célèbre marque de la bête à la fin de notre civilisation mais cette marque est avant tout spirituelle: chaque croyant doit donc faire un choix afin de ne pas se soumettre à un système de valeurs qui est opposé à Dieu, mais il doit, au contraire, se soumettre aux valeurs et aux commandements de Dieu.

Apocalypse 14:12 C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus.

 

Observer les commandements de Dieu ne doit pas être une loi qui asservit l'homme mais doit toujours avoir comme fondement l'amour envers Dieu et le prochain: nous ne devons pas nous comporter comme les Pharisiens mais, comme le dit Jésus, «le sabbat est fait pour l'homme et non pas l'homme est fait pour le sabbat».

Notre attitude ne doit pas être pour nous montrer obéissants aux lois de Dieu mais pour montrer notre amour pour Dieu et notre prochain:

Ésaïe 58:13-14 Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, et si tu l'honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, 14 alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père; car la bouche de l'Éternel a parlé.

 

La marque de la bête n’est donc pas nécessairement ce à quoi on pense souvent et ce n’est pas quelque chose qui concerne l'avenir ou qui concerne seulement ceux qui ne seront pas pris au moment de l'enlèvement.

C’est pour cela qu’au lieu de faire tout notre possible à penser comment l'éviter dans le futur, faisons tout le nécessaire pour porter avec honneur et respect le marque de Jésus, en aimant Dieu et en s’investissant pour manifester cet amour envers notre prochain.

Esaïe 58:5-8 Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, un jour où l'homme humilie son âme? Courber la tête comme un jonc, et se coucher sur le sac et la cendre, est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, un jour agréable à l'Éternel? 6 Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug; 7 Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. 8 Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l'Éternel t'accompagnera.

 

Le diable a tout intérêt de nous faire croire que ce marque est physique et pour l'avenir parce qu'il veut nous garder dans le matérialisme. Il veut que le croyant ne libère pas les opprimés, qu’il ne brise pas les chaînes de la méchanceté et qu’il ne prenne pas soin de ceux qui sont dans le besoin parce Il sait très bien que lorsque on manifeste l'amour de Dieu aux nécessiteux, une bonne partie d'entre eux seront touchés et vont accepter Jésus dans leur vie.

 

Alors quel marque ou signe choisis-tu de prendre aujourd'hui: celui de Dieu ou celui de l'homme matérialiste?

 

Observer le shabbat et le jeune comme le dit Dieu par Esaïe, un jour par semaine en l'honorant, en faisant du bien à son prochain, c'est cela prendre la marque de Dieu et refuser la marque de la bête.

 

Est-ce que tu es condamné parce que tu ne l'a pas fait jusqu'à aujourd'hui? Non, Dieu est miséricordieux car tu ne le savais pas, mais maintenant tu le sais!

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
1 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.