Zoom

Current Zoom: 100%

Salvatore Gargiulo - ex prêtre catholique

J'ai connu la Vérité qui m'a rendu libre

Témoignage de Salvatore Gargiulo

Je me suis converti à l'Evangile du Seigneur Jésus en 1977, à l'âge de 49 ans, après 26 années de prêtrise dans l'Eglise catholique. Ma conversion a pris beaucoup de temps: au fil des années j'ai fait un pas après l'autre. Il s'agit là d'un grand miracle, que Dieu seul peut accomplir.

Quand j'ai été ordonné prêtre en 1951 après avoir obtenu ma licence de théologie, j'avais la ferme intention d'être un fils dévoué du Pape jusqu'à la fin de mes jours. J'étais pleinement convaincu qu'il était le successeur de Pierre, le chef visible de toute l'Eglise, et le vicaire de Jésus-Christ (c'est à dire Son représentant, revêtu de Son autorité) sur la terre.

Des signes et des prodiges mensongers

Je vénérais la Vierge comme tout bon prêtre catholique. En fait, l'Eglise catholique romaine suit Marie plutôt que Christ. Je ne cessais d'encourager les gens à réciter "le saint rosaire", une répétition monotone d'invocations à Marie. Avec zèle, je propageais les messages de Lourdes et de Fatima, et je racontais les miracles qu'on attribue à Marie. En réalité, cette Vierge qui s'est manifestée dans des apparitions n'est pas l'humble Marie de l'Evangile, la mère de Jésus, dont les dernières paroles connues sont: "Faites tout ce qu'Il vous dira". Non, il s'agit d'œuvres des puissances des ténèbres qui cherchent à égarer les âmes par millions et à les empêcher d'entrer en contact avec la Vérité:

"L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie-t-il une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice soient condamnés" (2 Thessaloniciens 2:9-12). "Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière" (2 Corinthiens 11:14).

Cependant ce système fallacieux avait façonné ma vie, et ma connaissance des Saintes Ecritures était bien superficielle. J'avais mis ma confiance dans le magistère ecclésiastique, qui se proclame infaillible. Séduit moi-même, j'en séduisais d'autres (2 Timothée 3:13). En réalité, mes études théologiques étaient fondées sur la philosophie scolastique et non sur la Bible. Ce système doctrinal perfide retient des millions d'âmes en captivité, "par la philosophie et une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires du monde, et non sur Christ" (Colossiens 2:8). Théoriquement, le catholicisme accepte le salut par grâce, mais il le rend compliqué et obscur. En fait il faut "mériter" le salut, participer aux rites, observer les commandements de l'Eglise, faire de bonnes œuvres. Le catholique ne peut pas être sûr de son salut éternel. Même s'il meurt réconcilié avec Dieu, d'après son Eglise il doit encore expier plus ou moins longuement ses péchés au purgatoire. L'Eglise catholique prétend renouveler le sacrifice de Christ au cours de la messe, alors que selon la Bible, Christ s'est offert une seule fois pour porter les péchés d'un grand nombre (Hébreux 9:28). En réalité l'Eglise catholique n'a pas foi en ce sacrifice.

Des citernes crevassées

Dans mon fanatisme, pour me conformer au Code de Droit canonique, j'ai brûlé un jour une Bible "protestante" parce qu'elle ne portait pas l'imprimatur, c'est à dire le "permis de lire", l'approbation de l'autorité ecclésiastique. Cependant, malgré toutes mes certitudes et toute ma confiance dans l'institution catholique romaine, je restais profondément insatisfait dans le fond de mon cœur. J'administrais les sacrements quand mon tour venait de le faire, et je devais moi-même y recourir (par exemple en me confessant) mais je n'avais pas reçu ce cadeau suprême que Dieu veut accorder à l'homme: la certitude de se savoir accepté par Dieu parce que ses péchés ont été pardonnés une fois pour toutes au Calvaire. "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu" (Romains 5:1-2). Je craignais beaucoup, aussi, la mort et le jugement de Dieu. Ma religion me poussait à accomplir des œuvres et des sacrifices, mais dans mon cœur je me sentais perdu. C'est triste à dire, mais malgré mon diplôme de théologie, je ne connaissais rien de la paix et de la simplicité que procure le salut par grâce. Pas plus que des citernes crevassées, les sacrements ne me procuraient l'eau vive dont mon âme avait besoin.

Le message qui a touché mon cœur

Au cours des années 1960, j'ai commencé à m'intéresser au mouvement œcuménique. Naturellement, j'espérais bien que ce courant amènerait les "frères séparés" à reconnaître le Chef de l'Eglise catholique romaine, et à croire que Jésus voulait faire du Pape le berger suprême de toutes les brebis. Ainsi se réaliserait, à ce qu'il me semblait, le désir de Dieu d'avoir "un seul troupeau, et un seul berger."

Il m'était donc indispensable de connaître exactement la pensée de ces chrétiens encore séparés de Rome. Pour cela, j'ai commencé à écouter des émissions évangéliques radiodiffusées et télévisées. Je me rappelle en particulier une série de messages d'un chrétien allemand, Werner Euchelbach, diffusés le matin sur Radio Luxembourg. Il terminait toujours ses messages par un appel venant du cœur, dans lequel il disait: "C'est de Jésus que tu as vraiment besoin". A mes yeux, il ne représentait qu'une secte hérétique, mais dans sa voix il y avait une sincérité ardente qui me touchait. Jésus était constamment au centre de ses messages. "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle" (Jean 6:47).

La lumière de l'Ecriture

En 1975, un jour où je marchais dans une rue de Florence, mon regard a été attiré par une librairie évangélique. J'y suis entré pour jeter un simple coup d'œil. Le titre d'un ouvrage m'a frappé: "Le catholicisme romain à la lumière de l'Ecriture". J'en ai acheté un exemplaire. J'ai eu beaucoup de mal à abandonner toutes les fausses doctrines si profondément enracinées dans ma pensée. Un des principaux obstacles pour moi était la doctrine apparemment cohérente de la primauté de Pierre; cependant peu à peu, le Saint- Esprit a apporté la lumière de la vérité dans mon esprit enténébré. J'ai bien été obligé de reconnaître que Pierre n'avait pas fondé l'Eglise de Rome, qu'il n'avait jamais prétendu être le chef de la chrétienté, et que les papes ne sont pas ses successeurs. L'Eglise de Rome est fondée sur un faux historique et doctrinal. J'ai reçu cette conviction en lisant les Lettres de Pierre lui-même, ainsi que ses discours rapportés dans le Nouveau Testament.

J'ai passé deux années dans l'incertitude, à hésiter, à chercher. A elle seule, la Bible qui est véritablement l'épée de l'Esprit a fini par déraciner toutes les erreurs qui m'avaient tenu lié pendant de si longues années. "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie" (Ephésiens 2:8-9). "Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? …Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille" (Actes 16:30 et 31). "Et voici ce témoignage: c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils" (1 Jean 5:11).

A présent, ma foi est fondée sur le roc de la Parole, et "je sais en qui j'ai cru" (2 Timothée 1:12). Je ne suis donc plus un enfant, "flottant et emporté à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction" (Ephésiens 4:14).

Quelquefois je me demande pourquoi le Seigneur a permis que je passe par les erreurs de la religion catholique, avant de m'appeler des ténèbres à sa merveilleuse lumière. C'est peut-être pour que mon expérience puisse servir à d'autres, par exemple à toi qui me lis.

L'Eglise catholique a-t-elle changé ?

Certains évangéliques croient que les temps ont changé, et qu'aujourd'hui on peut dialoguer et collaborer avec l'Eglise catholique afin de parvenir à l'unité chrétienne. C'est vraiment là une illusion et une séduction satanique. Les doctrines de cette organisation ecclésiastique n'ont nullement changé. A l'heure actuelle, elle continue d'ajouter des erreurs nouvelles aux erreurs anciennes: elle travaille en particulier à réunir toutes les religions, ce qui aboutira à la grande Babylone dont il est question dans le chapitre 17 de l'Apocalypse. Voici, par exemple, un extrait de la Déclaration Nostra Aetate, du Concile Vatican II. Au paragraphe 2, on lit: "Dans le bouddhisme, selon ses formes variées, l'insuffisance radicale de ce monde changeant est reconnue et on enseigne une voie par laquelle les hommes, avec un cœur dévot et confiant, pourront soit acquérir l'état de libération parfaite, soit atteindre l'illumination suprême par leurs propres efforts ou par un secours venu d'en haut.… L'Eglise catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions."

L'Eglise catholique exerce une attraction puissante, et se présente comme la seule véritable église chrétienne, alors qu'en réalité elle a déformé et faussé la Parole de Dieu à son avantage. A l'heure actuelle, il est primordial pour nous d'obéir à cette exhortation de la Parole de Dieu:

"Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux ; Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant" (2 Corinthiens 6:14-18).

La Bible nous dit: "Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c'est la voie de la mort" (Proverbes 14:12).

Cher ami, ne te laisse pas abuser. Les rites solennels, les sanctuaires majestueux, les fêtes, les voyages du Pape, les images "miraculeuses", les apparitions de Marie, les groupes charismatiques, et les activités œcuméniques ne servent qu'à te détourner de la seule chose absolument essentielle: un contact personnel et vivant avec Jésus-Christ, seul Sauveur et Médiateur entre Dieu et les hommes. Je t'en supplie, ne suis pas les foules qui se contentent d'un peu d'euphorie religieuse tout en marchant sur le chemin spacieux menant à la perdition. "Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent" (Matthieu 7:14).

Cher ami, Dieu t'aime et veut te sauver. Choisis Jésus, qui est "le Chemin, la Vérité, et la Vie" (Jean 14:6). Celui qui croit en Lui renonce au péché et abandonne toute vaine tradition religieuse. Je t'assure, cela en vaut la peine.

Marchons en enfants de lumière

 

Quand je repense aux longues années que j'ai passées sous la puissance du mensonge et de l'erreur, je ne peux que remercier mon Père céleste et dire ma joie et ma gratitude profondes: Il m'a en effet délivré de la puissance des ténèbres pour me faire entrer dans le Royaume de Son Fils bien-aimé. "Autrefois, vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière !" (Ephésiens 5:8).

Salvatore Gargiulo

Pendant de longues années, Salvatore Gargiulo a exercé un ministère d'évangélisation dans la région de Sorrente en Italie. Entre 2002 et 2008, il à vécu en Suisse avec sa famille. Le 30 mars 2008 il à rejoint paisiblement son Seigneur. Le désir ardent de son cœur était d'atteindre ceux qui sont encore perdus, et de "combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toute". (Jude 3).

Témoignage sous format pdf disponible à l’adresse : http://www.bereanbeacon.org/fr/assets/French%20Media/articles/PDF/S_Gargiulo.pdf

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
10 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.