Zoom

Current Zoom: 100%

J’avais des problèmes de vue et maintenant je vois

Cela faisait une longue période que j’avais des maux de tête de plus en plus fréquents quand j’étais devant un ordinateur jusqu'à en arriver à devoir passer tout le wknd sans ordi pour que ça passe et ne pas avoir mal à la tête le lundi. Au début je ne comprenais pas la cause de ces problèmes et je ne pensais pas à des problèmes de vue car par le passé j’avais fait des contrôles, la dernière fois pour le permis de conduire, et j’avais une très bonne vue. Quand les yeux ont commencé à bruler, les caractères à devenirs flous, j’ai compris que je devais aller voir pour des lunettes mais malgré cela j’hésitais toujours un peu.

Les maux de tête empirant, en avril 2013 je me suis décidé à faire un contrôle chez un opticien et on m’a dit d’aller voir un spécialiste: la conclusion a été la prescription de lunettes.

 

Le 2 mai 2013 a été mon premier jour où j’ai porté mes lunettes: j’ai immortalisé ce moment par une photo mais je n’étais pas content du résultat: tout d’abord les embêtements de devoir porter quelque chose devant les yeux et ensuite l’apparence physique qui ne me plaisait pas trop.

 

Avec les lunettes la situation s’est bien améliorée et en quelques jours je n’avais plus de maux de tête par contre j’ai fini par être obligé de porter les lunettes chaque fois que je devais être devant un écran d’ordi: je ne tenais pas plus de 1 à 2 minutes sans lunettes.

Pour le reste du temps, quand je n’étais pas devant un écran, je pouvais me passer de lunettes et je devais donc toujours jongler entre les mettre et les enlever. J’avais deux paires, une pour la maison et une pour le travail car je ne pouvais plus m’en passer devant un ordi et je ne voulais pas risquer de les oublier à une place ou l’autre.

 

J’ai porté les lunettes de mai 2013 à fin janvier 2014 quand, après plusieurs réflexions, je suis arrivé à la conclusion qu’être devant un ordi faisait partie de mon travail et qu’ensuite le temps que je passais devant l’écran à la maison était pour la gloire de Dieu car je passais beaucoup de temps à écrire pour mes sites internet.

J’ai donc eu la conviction que ces problèmes ne venaient pas de Dieu mais bien de quelqu’un qui s’opposait à ce que je faisais. J’ai réfléchi à ne plus porter les lunettes et, après quelques jours d’hésitations, j’ai franchi le pas et depuis, cela fait maintenant plusieurs années, je n’ai plus jamais porté de lunettes, plus eu de problèmes de vue ni de maux de tête et je peux confirmer que je me porte très bien.

 

Le rendez-vous annuel chez l’oculiste a dû être annulé car Jésus m’avait guéri: j’ai même pu témoigner qu’il n’y avait pas besoin de le reporter à une autre date car j’avais la certitude que la guérison était définitive.

 

Les lunettes ont servi à corriger un problème qui ne venait pas de Dieu mais qui était une attaque de l’ennemi se manifestant par une maladie qui conduit à la mort: la mort progressive de l’œil. Quand on prend soins de soi, quand il n’y a rien qui puisse imputer la maladie à un comportement mauvais de notre part, alors on peut avoir la certitude que l’attaque vient de l’ennemi. Cela est encore plus évident si cette maladie veut nous empêcher d’oeuvrer pour Dieu et de le glorifier.

On peut se contenter de cette situation difficile parce qu’on ne sait pas comment s’en libérer, parce on y est obligé ou parce qu’on la considère comme quelque chose de normal mais en agissant ainsi on est en train de se résigner a quelque chose qu’on peut éviter.

 

Porter ou pas porter des lunettes n’est pas un problème en soi: des fois on est obligé de les porter et il faut le faire tant qu’on a pas reçu la guérison par contre Dieu a créé l’homme sans lunettes et sa volonté n’est donc pas qu’il perde la vue, même pas après un certain nombre d’années: cela est juste une conséquence du péché qui afflige l’homme sur terre mais ce n’est pas la volonté de Dieu!

 

Pour ma part, le jour où j’ai compris que les lunettes étaient mon ennemi, que j’en devenais esclave sans aucune possibilité d’aller mieux, le jour où j’ai compris que Jésus voulait me guérir et me rendre libre parce que cela faisait partie de Sa victoire et de Ses promesses, là j’ai commencé à semer la vie divine dans mon corps et ensuite j’ai pu en récolter les fruits.

 

Les promesses sont là, c’est à chacun de voir s’il veut continuer à se résigner quand la mort opère dans son corps ou à se battre pour prendre la victoire qui est promise. Certains ont attendu des années pour avoir une guérison et enfin ils l’ont eue, moi j’ai attendu moins longtemps mais dans tous les cas ce qui compte c’est la promesse de Dieu à laquelle on croit. Une fois qu’on croit notre foi va s’affermir sur cette promesse et sur toutes les promesses de Dieu concernant la guérison et alors on doit mettre en action sa propre volonté afin qu’elles s’accomplissent. Si on se résigne dans la maladie et la souffrance, si on considère cela normal, on va recevoir simplement ce à quoi on croit! Au contraire si on reconnait la valeur du sacrifice de Jésus, si on reconnait que spirituellement on a reçu une pleine et entière guérison, alors on va se battre pour que ce qu’il nous a préparés se manifeste aussi sur terre.

1 Pierre 2 :24 (Jésus) a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.

 

Comme Jésus a porté mes péchés à la croix, de la même manière il a porté mes maladies: pour nos péchés on ne peut pas vérifier si c’est vrai mais on y crois – pareillement il faut le faire avec la maladie, en cherchant comment concrétiser cette réalité dans la vie de tous les jours.

Celui qui se résigne dans la maladie aura beaucoup de peine de voir se manifester la guérison. Celui qui refuse de se résigner aura les promesses qui vont se réaliser et se manifester dans sa vie et il faut donc faire l’effort afin de retrouver la vie quand on est touché par une maladie.

Il faut d’abord être convaincu que c’est possible de recevoir la guérison, ensuite la demander, puis chercher comment l’obtenir et enfin la prendre.

Matthieu 7:7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira.

 

Il n’est pas toujours facile de savoir comment se comporter quand on a demandé quelque chose pour que cela se manifeste mais il faut se rappeler que Jésus enseigne d’abord à demander, ensuite à chercher comment obtenir et ensuite à frapper (insister, persévérer) jusqu’à l’obtention. Celui qui demande entre dans la dimension de l'interaction avec Dieu mais quand il cherche, alors il entre dans la dimension de l'intimité avec Dieu, mais pour cela il doit y mettre tout son coeur.

Jérémie 29:13 Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur.

Ensuite viendra la détermination et la persévérance dans le frapper l’ennemi jusqu’à ce qu’il parte au nom de Jésus, de sa part, pas par nos mérites mais par les siens.

 

Quand j’ai demandé la guérison je l’ai reçue mais je portais encore les lunettes et je ne pouvais pas vérifier si j’étais vraiment guéri: j’avais juste une conviction qui me venait de Dieu et des doutes qui me venaient du diable. C’est seulement ensuite, quand j’ai fait le choix de croire aux paroles de Dieu plutôt qu’aux paroles du diable que la guérison s’est manifestée sur la base de ce que je croyais fermement.

 

J’ai hésité environs une semaine avant d’enlever les lunettes car j’avais des doutes si j’étais guéri ou pas et je ne voulais rien forcer mais Dieu m’a donné la conviction, j’ai contrôlé que je pouvais a nouveau me tenir devant un écran d’ordinateur sans lunettes et j’ai enfin compris je n’avais plus besoin des lunettes.

 

Par contre quelque temps après l’ennemi est venu me tenter mais j’ai pu déjouer ses pièges: j’ai commencé par avoir des crampes à mon oeil gauche, des tiraillements et cela pas forcement durant les périodes ou avant je portais des lunettes: déjà cela m’a fait penser que le diable essayait de me faire peur en utilisant des symptômes pour me faire porter à nouveau les lunettes et croire que je n’avais pas reçu ma guérison.

J’ai résisté, j’ai chassé toute attaque du diable au nom de Jésus et j’ai proclamé la vie dans mon corps mais j’avais toujours ces problèmes. Cela a duré environs deux ou trois semaines. Un jour j’ai vu un de mes collègues de travail venir avec un oeil noir et enflé: il m’a parlé d’une infection. J’ai noté alors que c’était son oeil gauche, comme moi. Le jour après un autre collègue est arrivé au travail avec aussi un oeil enflé pour une infection et aussi lui l’oeil gauche. J’ai commencé à avoir peur, à me dire que je risquais moi aussi d’avoir ma situation empirer à mon oeil gauche, de risquer l’infection et pourquoi pas la cécité?

Inconsciemment j’étais en train de suivre les raisonnements du diable, en train de me laisser conditionner par la peur jusqu’au moment où je me suis dit: Jésus m’a guéri, j’en suis certain. Le diable veut me faire peur pour m’amener dans une mauvaise direction et donc me faire perdre ce que Jésus m’avait déjà donné. Je suis donc prêt même à faire une infection, même à perdre mon oeil car je sais que Jésus va intervenir en ma faveur et que ce sera un beau sujet de témoignage.

Depuis ce moment je n’ai plus eu de crampes ou de problèmes avec les yeux et la situation s’est aussi rétablie rapidement pour mes deux collègues. J’en ai compris avec plus de certitude que le diable cherche à nous faire peur afin de nous manipuler et nous enlever les bénédictions de Dieu.

 

Chaque situation est différente et doit être abordée différemment mais le résultat est toujours de remplacer la mort par la vie, en cherchant la volonté de Dieu et en se laissant guider par Lui jusqu’au moment opportun, tout en croyant que la guérison est possible. C’est seulement en changeant sa manière de penser qu’on peut profiter des dons de Dieu: c’est un chemin à parcourir qui est disponible pour tous ceux qui le veulent.

Romains 12:2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

 

Il y a encore beaucoup de souffrance pour chacun mais il faut toujours garder l’espoir.

Si tu veux la guérison sache que si tu demandes et que tu la cherches tu finiras par l’obtenir un jour ou l’autre. Ne perd pas espoir: Dieu est fidèle dans toutes ses promesses.

Oui les difficultés peuvent nous atteindre, même souvent, mais Dieu nous en délivrera toujours: c’est une certitude.

Psaumes 34:20 Le malheur atteint souvent le juste, mais l'Eternel l'en délivre toujours.

Il n’est pas dit que le malheur atteint toujours le juste et que l’Eternel l’en délivre souvent!

 

Remercions Jésus et louons-le pour comme Il a agi dans notre vie ou pour comme il va le faire certainement. Je ne suis pas une exception, ce n’est pas la seule chose dont il m’a guéri et mon souhait est que, tout comme il a agi avec moi, il continue à le faire pour toute personne qui est dans la souffrance et qui désire le salut et la guérison que Jésus donne.

 

Soyez bénis, recevez votre guérison

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
2 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.