Zoom

Current Zoom: 100%

Jésus est venu compléter la loi, pas l’abolir

L'accomplissement de la loi ne marque pas sa fin car cela contredit les paroles de Jésus qui affirme ne pas être venu pour abolir ni la loi, ni les prophètes.

Matthieu 5:17-18 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

 

Le mot juste dans ce passage n'est pas «accomplir» mais «compléter». Par exemple:

Nouveau Testament Stern: compléter

Bible Parole de vie et Bible en français courant: donner tout leur sens

 

De la même manière dans Romains 10:4 Christ n'est pas «la fin de la loi» comme certaines Bibles traduisent mais il est «le bût que vise la loi».

Bible Parole de vie: En effet, la loi de Moïse a atteint son but: c'est le Christ…

Bible en français courant: Car le Christ a conduit la loi de Moïse à son but…

Bible Chouraqui: La finalité de la tora, c’est le messie…

Olivetan: L’accomplissement de la loy est Christ…

 

Pour plus d'approfondissements, voir le point VI du «Le Nouveau Testament, un livre juif» de David H. Stern qui, avec d’autres enseignements, nous fait comprendre comment, dans un but anti-juif, certains passages du Nouveau Testament ont été traduits (par ex. lettre au juifs - hébreux, épitre de Judas - Jude, épitre de Jacob – Jaques…).

 

Revenons donc au sermon sur la montagne ou Jésus affirme être venu compléter la loi. Ces paroles entrent dans le contexte du sermon sur la montagne ou Jésus donne un avertissement sévère pour ceux qui voudraient abolir l’observance des commandements:

Matthieu 5:17-18 Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

 

L’enseignement de Jésus devient plus strict qu’avant:

Avant: tu ne tueras point – Maintenant: tu ne te mettras pas en colère (Mt. 5:21-26)

Avant: tu ne commettras point d’adultère – Maintenant: tu ne regarderas pas une femme pour la convoiter (Mt. 5:27-30)

Avant: tu peux répudier ta femme en lui donnant une lettre de divorce – Maintenant tu peux la répudier juste pour cause d’infidélité (Mt. 5:31-32)

Avant: tu ne rompras pas ton serment – Maintenant: ne fais pas de serment du tout (Mt. 5:33-37)

Avant: œil pour œil et dent pour dent – Maintenant: ne résiste pas au méchant (Mt. 5:38-42)

Avant: tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi – Maintenant: tu aimeras ton ennemi et tu béniras ceux qui te maudissent (Mt. 5:43-47)

 

Donc avant il y avait des lois: Jésus n’est pas venu les abolir mais est venu nous enseigner comment aller au-delà afin d’être parfaits comme notre Père céleste est parfait.

Matthieu 5:48 Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

 

La différence fondamentale entre la loi et la grâce est la condamnation qui est abolie pour ceux qui acceptent le sacrifice de Jésus mais avec une condition: ceux qui marchent non selon la chair mais selon l’Esprit.

Romains 8:4 cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.

 

Christ n'est donc pas la fin de la loi: la loi est toujours valable (pour tous, aussi les chrétiens) mais elle a un but fondamental: nous conduire à Christ en nous démontrant son incapacité à l'observer. La loi nous démontre la nature du péché et le besoin d’un sauveur. Sans elle, pourquoi avoir besoin d’un sauveur ?

Considérons que Jésus est le médicament et que le péché est la maladie. Comment faire comprendre à un pécher sa condamnation si nous ne lui annonçons pas la loi (tu ne tueras point, tu ne mentiras point, tu ne voleras point…). Une fois que le pécheur est convaincu de péché, alors nous lui annonçons la repentance et le salut en Jésus-Christ, mort à la croix pour ces péchés. C’est cela l’évangile qui était annoncé par les apôtres: la bonne nouvelle qui suit le message de la nécessité d’une repentance.

 

La loi n’a pas pour but de nous sauver en la pratiquant, ce qu’explique bien Paul: «les œuvres de la loi» conduisent à la malédiction et nous ne sommes pas justifiés pas par ces œuvres mais par la foi.

Galates 3:10-11 Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. 11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu'il est dit: Le juste vivra par la foi.

 

Donc ce n’est pas la loi qui est mauvaise mais pratiquer les œuvres de la loi pour être sauvés, en mettant de côté l’œuvre de Jésus.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus besoin de pratiquer les œuvres et vivre juste par la foi: Jacques complète très bien les enseignements de Paul à ce sujet et, chose intéressante, il s’adresse à des croyants et parle de condamnation «par la loi», en confirmant que la loi est toujours valable…

Jacques 2:8-11 Si vous accomplissez la loi royale, selon l'Ecriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. 9 Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. 10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. 11 En effet, celui qui a dit: Tu ne commettras point d'adultère, a dit aussi: Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d'adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi.

 

Nous ne pouvons donc pas prendre juste des passages pour faire une doctrine et annuler le reste des enseignements contenus dans l’Ecriture autrement on en arrive aux catholiques qui sont sauvés juste par les œuvres et aux protestants qui sont sauvés juste par la foi: c’est faux, il faut prendre la totalité, la foi mais aussi les œuvres de la loi!

Nous devons parler et agir comme devant être jugés par une loi est toujours valable mais qui ne doit pas être prise sans le complément qu’a apporté Jésus-Christ.

Jacques 2:12-14 Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, 13 car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. 14 Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver?

Jacques 2:17-18 Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. 18 Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres.

 

Ces faux raisonnements de séparer ce qui est écrit dans «l’ancien testament» contre ce qui est écrit dans «le nouveau testament» conduit à séparer la parole inspirée en deux catégories: le vieux et le nouveau. Cela est faux! Toute l’écriture est inspirée et un passage confirme et complète l’autre.

2 Timothée 3:16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice

 

Autrement nous arrivons dans l’aberration de lire que le Nouveau Testament sans en comprendre les enseignements que Dieu nous avait donnés avant. Donc on va refuser la loi de Moise mais créer de nouvelles lois (ne pas attrister l'Esprit, la femme doit avoir la tête couverte, elle ne peut pas prêcher...), prouvant par-là ne pas avoir compris la différence entre la loi et la grâce, entre la loi sur pierre et la loi dans le cœur.

On ne peut pas affirmer ne plus être sous la loi et mettre de nouvelles lois. Il faut suivre tout ce qui est écrit dans la Bible, mais à la lumière de Christ, donc aussi des préceptes qui se trouvent dans l’Ancien Testament, par exemple dans les livres prophétiques, surtout quand ils ont pour but de sanctifier et glorifier Dieu.

Ésaïe 58:13-14 Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, et si tu l'honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, 14 alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père; car la bouche de l'Éternel a parlé.

 

Tout est valable et encore plus qu’avant. Nous avons vu les enseignements de Jésus sur la montagne mais il y en a d’autres, par exemple avec la dîme. Jésus n’a jamais dit qu’elle n’était plus valable et, par ailleurs, on en parle dans l’Ecriture bien avant les lois de Moise.

Quels exemples avons-nous à ce sujet? Tous simplement que les 10% a été remplacé par le don de la totalité…

Actes 4:32-35 La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un coeur et qu'une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. 33 Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. 34 Car il n'y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu'ils avaient vendu, 35 et le déposaient aux pieds des apôtres; et l'on faisait des distributions à chacun selon qu'il en avait besoin.

 

Avant on faisait de bonnes œuvres pour mériter son salut. Maintenant on le fait avec le cœur, par amour.

 

Le prix ayant été payé en Jésus-Christ, nous sommes maintenant héritiers des promesses d’Abraham. Nous devons simplement croire et prendre ces bénédictions par la foi, en agissant par amour et plus pour obtenir quelque justification. La loi devient associée à la foi...

Galates 3:6-29 Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice, 7 reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d'Abraham. 8 Aussi l'Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham: Toutes les nations seront bénies en toi! 9 de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant. 10 Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. 11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu'il est dit: Le juste vivra par la foi. 12 Or, la loi ne procède pas de la foi; mais elle dit: Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois,- 14 afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l'Esprit qui avait été promis.

15 Frères je parle à la manière des hommes, une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n'est annulée par personne, et personne n'y ajoute. 16 Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit: et aux postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais en tant qu'il s'agit d'une seule: et à ta postérité, c'est-à-dire, à Christ. 17 Voici ce que j'entends: une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi survenue quatre cent trente ans plus tard. 18 Car si l'héritage venait de la loi, il ne viendrait plus de la promesse; or, c'est par la promesse que Dieu a fait à Abraham ce don de sa grâce.

19 Pourquoi donc la loi ? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu'à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges, au moyen d'un médiateur. 20 Or, le médiateur n'est pas médiateur d'un seul, tandis que Dieu est un seul.

21 La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu? Loin de là! S'il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. 22 Mais l'Ecriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient. 23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. 24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. 25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ; 27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. 29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
4 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.