Zoom

Current Zoom: 100%

Le diable: votre adversaire?

Le diable est présenté par Pierre comme «votre» adversaire: c’est comme si le diable n'était même pas son adversaire tout comme il n’est pas celui de Dieu autrement Pierre aurait écrit «notre» adversaire ou «l'» adversaire.

1 Pierre 5:8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

Si le diable était l’adversaire de tous, Dieu compris, Pierre aurait parlé de «l’» adversaire or, s’il est vrai que le diable peut être pendant certains moments un adversaire, il est aussi vrai qu’il peut être vaincu dans le nom de Jésus car il a déjà été vaincu par le triomphe de Jésus à la croix.

Colossiens 2:15 (Jésus) il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.

 

La victoire définitive a été remportée une fois pour toutes à la croix: si nous ne péchons plus le diable n’est plus notre adversaire, il peut juste essayer de rugir, de nous faire peur, tout comme il essaye de nous tenter pour nous faire aller dans sa direction mais ce sera toujours Dieu qui a le dernier mot et, tout comme avec Job, il ne pourra faire rien de plus de ce qui lui est autorisé.

 

C'est pour cela que Pierre parle de «votre» adversaire: il avait compris que le diable n'était pas l'adversaire de Dieu et encore moins son adversaire car il avait compris qu'au nom de Jésus il ne pouvait rien faire d’autre que fléchir les genoux et obéir.

Le nom de Jésus est le nom qui est au-dessus de tout nom sur cette terre, donc le nom au-devant du quel tout démon, et même le diable, doit fléchir les genoux et se prosterner

Philippiens 2:9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom

Luc 10:17-19 Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. 18 Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire.

 

Quand on comprend que rien ne peut nous nuire, alors on comprend qu’il n’y a plus d’adversaires: le diable est un voleur mais on sait qu’on peut se défendre, l’écraser et c’est ce qu’on doit faire car on a la victoire d’assurée.

Il est évident que la chair, conditionnée par nos expériences passés et par nous mauvaises habitudes, peut nous amener sur des mauvaises voies mais ce n’est pas elle qui règne, c’est nous qui faisons le choix, librement, de le suivre car le péché n’habite plus dans notre corps, il a été détruit afin que nous ne soyons plus esclaves du péché.

Romains 6:3-11 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? 4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. 5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, 6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; 7 car celui qui est mort est libre du péché. 8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, 9 sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui. 10 Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit. 11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

 

Juste après Paul précise que nous pouvons toujours obéir au péché et à ses convoitises mais c’est à nous de faire le choix si suivre le péché ou suivre Celui qui a donné Sa vie pour nous: ce n’est pas le diable qui nous impose quelque chose mais c’est nous qui choisissons le mal.

Romains 6:12-14 Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises. 13 Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. 14 Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

 

Quand on est né de nouveau le péché n’a plus de pouvoir sur nous et il n’est plus notre adversaire: on est délivrés du péché par notre communion avec Christ. Il n'y a plus de nature pécheresse en nous mais elle a été remplacée par la nature de Christ et alors on possède les moyens pour faire ce qui est juste aux yeux de Dieu.

 

Le diable veut nous tenir esclaves par nos pensées en nous faisant croire que nous allons continuer à pêcher de façon qu’on considère cela comme normal et impossible à vaincre sur cette terre: il veut nous faire croire qu’il est encore notre adversaire et qu’on ne peut rien faire pour le vaincre. Or c'est à nous de penser différemment afin de mettre en action notre foi, de renouveler notre intelligence et prendre la victoire acquise par Jésus à la croix.

Romains 12:2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Tant qu’on ne renouvelle pas notre intelligence, tant qu’on ne réalise pas qu’on est en Christ, on sera gouvernés par nos cinq sens. Ce n'est pas qu’on veut pécher, mais on se soumet constamment à ce que notre corps ou nos émotions nous dictent.

 

Suite à notre nouvelle naissance nous avons reçu un nouveau cœur et un nouvel esprit. La chose qui ne change pas est l’intelligence, la mentalité, les habitudes et c’est cela qu’il faut changer par la repentance et par le renouvellement de l’intelligence.

Ezéchiel 36:26 Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair.

 

Le diable est vaincu et n’est plus forcément notre adversaire: il l’est seulement si nous marchons encore selon la chair, si nous croyons à ces mensonges et donc si notre intelligence n’est pas renouvelée. Depuis notre naissance de nouveau nous avons une nouvelle identité, un nouveau cœur, un nouvel esprit.

 

Nous devrons donc résister aux ruses du diable en revêtant toutes les armes de Dieu afin de tenir ferme face à ses ruses.

Éphésiens 6:11-13  Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. 12 Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. 13 C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté.

 

Certains ont déjà revêtu l’armure et ont déjà pris les armes de Dieu, d’autres doivent encore le faire mais c’est tous ensemble qu’on doit résister contre le diable et ses puissances. Cette lutte n’est plus pour remporter une victoire mais c’est juste une lutte pour rappeler à l’ennemi qu’il est vaincu au nom de Jésus et qu’il doit arrêter d’être insoumis. Quand on résiste au diable il est obligé de fuir: ce n’est plus un combat dont l’issue est incertaine, il suffit de persévérer dans la résistance car la victoire est obligée à se manifester, tôt ou tard.

Jacques 4:7 Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.

 

Dieu est de notre côté et il nous a donné l’esprit qui est plus fort que tous les esprits qui sont dans le monde. C’est Esprit Saint qui est en nous et donc la victoire est déjà acquise!

1 Jean 4:4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

1 Jean 2:13 … Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin.

 

Quand on le sait et on en est convaincu, que peut me faire de mal le malin? Il pourra faire du mal uniquement à celui qui ne prend pas les armes de Dieu, qui ne résiste pas ou ne persévère pas. L’éventuel échec ne sera donc pas causé par le diable comme adversaire mais bien par celui qui n’a pas fait ce qu’il devait faire.

 

Donc même si on souffre durant la période de résistance, on sait que c’est quand on est faible qu’on est forts car on va voir Jésus intervenir et on va voire la victoire: on sait déjà d’avance d’être dans l’équipe gagnante!

2 Corinthiens 12:10 C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

 

Chaque soldat doit souffrir pour remporter la victoire: nous avons la certitude de la victoire en Jésus.

 

La foi c’est dire: Merci Jésus car j’aurai la victoire en ton nom.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
12 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.