Zoom

Current Zoom: 100%

Rompre le pain est annoncer

Prendre la sainte-cène est annoncer la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il revienne.

Pourquoi annoncer sa mort et pas sa résurrection quand on sait que Jésus a vaincu la mort et qu’il est ressuscité?

1 Corinthiens 11:26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.

 

La mort de Jésus nous rappelle que Jésus n’est plus sur terre, qu’il est mort et que c’est son corps, l’Église qui le remplace. Annoncer sa mort sert à rappeler ce que Jésus a fait sur terre, se rappeler qu’il n’est plus là mais que c’est à nous de le remplacer: son nouveau corps est l’Église, ici sur terre, mais dans le ciel Jésus a un corps glorifié et ce corps, témoin de la résurrection, sera visible uniquement quand il reviendra.

 

Maintenant nous devons nous rappeler de la mort de Jésus et continuer son œuvre sur terre:

Jean 14:12-13 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père; 13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

 

Le nouveau corps de Jésus est l’Église et cela est annoncé quand on partage le pain ensemble: le pain meurt quand on le mange (il perd son identité de pain) mais il devient vie dans ceux qui le mangent.

1 Corinthiens 10:17 Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain.

 

Grace à la mort de Jésus nous sommes une nouvelle créature: Jésus est mort à notre place, il a perdu son identité sur la terre afin que nous vivions pour lui, avec une nouvelle identité

2 Corinthiens 5:17 Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

2 Corinthiens 5:14-15 Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; 15 et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

 

Annoncer la mort de Jésus et pas sa résurrection est aussi pour se rappeler que le Jésus selon la chair qui est décrit dans les Évangiles est mort et que maintenant nous ne devons plus nous en souvenir de cette façon mais que nous devons regarder à son esprit.

2 Corinthiens 5:16 Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière.

 

Jésus est mort, on ne va plus le voir de la même manière: nous devons annoncer sa mort afin de nous rappeler que, sur cette terre, nous devons prendre sa place, continuer son œuvre, ne plus vivre pour nous mais de vivre pour lui afin de le faire vivre jusqu’au jour où il reviendra et ou tous le verront.

Apocalypse 1:7 Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen!

 

Quand il reviendra de manière visible nous n’aurons plus besoin d’annoncer sa mort mais nous pourrons le voir tel qu’il est maintenant: il n’y a plus rien de comparable a comme il était sur terre.

Apocalypse 1:12-19 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m'être retourné, je vis sept chandeliers d'or, 13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; 15 ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force. 17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! Je suis le premier et le dernier, 18 et le vivant. J'étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
5 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.