Zoom

Current Zoom: 100%

Regarde à ce que tu es devenu et pas à ce que tu as gagné ou perdu

Je souhaite à chacun une excellente année 2017 et j’espère que vous avez bien fêté ce changement d’année.

Une nouvelle année est associée souvent à l'idée de quelque chose de nouveau: on tourne la page, on prend de nouvelles résolutions, on abandonne le passé et on commence le mieux possible quelque chose de nouveau. Au fil des ans on apprend que ce n'est pas si simple, que les résolutions n'arrivent pas à être tenues et pourtant chaque année on attend minuit, on ouvre le champagne, on trinque, on s'embrasse et on se réjouit pour la nouvelle année.

 

Je me suis demandé comment Dieu voyait le nouvel an et j’ai vite compris que pour Lui il n’y a pas de changement d'année: il est le Dieu d’éternité et il voit toute chose d’une façon continue, éternelle. Pour Lui il n’y a pas de changement mais simplement une continuité.

 

Alors qu’est-ce qui est mieux? Un changement d’année ou une vision plus large, comme Dieu?

J’ai l’impression que chaque changement d’année nous donne une idée faussée de la vie car nous voyons le passé d’une façon négative tout en ayant de l’espoir pour le futur mais avec Dieu il faut regarder plus large: il ne faut pas regarder au mauvais de l’année précédente mais il faut regarder plus loin et voir la fidélité de Dieu, regarder a comment il nous a aidé à évoluer et grandir.

 

Trop souvent on regarde qu’aux choses qui ont été mal dans les derniers mois et on oublie tout le reste, on regarde le passé par rapport à ce qu’on a obtenu ou perdu mais pas rapport à ce qu’on est devenu. On regarde les mauvais moments de l’année passée et on qualifie de mauvaise une année où on a perdu quelque chose à quoi on tenait beaucoup (une fortune en bourse, une relation amoureuse ou le décès d'un être cher), mais en faisant cela on oublie les choses positives qui ont précédé ces moments difficiles!

 

Il nous faut apprendre à regarder plus loin, à regarder les années précédentes et tout ce que le Seigneur nous a apporté. Nous devons apprendre à ne pas juger l’année précédente par rapport à ce qu’on a obtenu mais par rapport à ce qu’on est devenu. Dans la vie on gagne et on perd des choses "matérielles" mais Dieu regarde au cœur et son regard est fixé sur les choses spirituelles… Ce qu'on obtient sur terre s'arrêtera un jour ou l'autre mais ce qu'on est devenus nous accompagnera jusque dans l'éternité: une personne forte, une personne plus sage, plus mature, un adorateur, un vainqueur...

 

La vie apporte à chacun quelque chose, a un moment ou un autre. Il nous faut grandir et Dieu permet les difficultés pour améliorer nos qualités intérieures afin que louange, gloire et honneur lui soient rendues lors du retour de Jésus-Christ.

1 Pierre 1:6-7maintenant, il faut que vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra

 

Nous avons bien terminé l’année passée par une très belle fête de Noël avec un message d’espoir que je veux rappeler aujourd'hui afin qu'il nous accompagne tout au long de l'année: Il ne faut pas regarder à ce que les autres pensent de nous mais il nous faut regarder à ce que notre Créateur pense de nous! Nous sommes précieux à ses yeux!

 

Donc à chacun de vous je vais rappeler que vous êtres précieux aux yeux de Dieu! Chacun de vous a grandi l'année passée: pas seulement en hauteur mais intérieurement. Visuellement on peut voir que les enfants grandissent en hauteur chaque année et éventuellement on peut voir aussi que les personnes âgées perdent de la hauteur chaque année ou presque... Il ne faut donc pas nous focaliser sur l'aspect extérieur mais regarder à l'intérieur: jeunes et vieux vous avez grandi intérieurement tout au long de l'année passée, chacun a grandi à l'intérieur de soi, que ça se voie ou pas et peu importe ce qu'en pensent les autres. Regardez à votre créateur: vous êtres précieux à ses yeux, il veut le meilleur pour chacun de vous et il va faire tout le nécessaire afin que cela se réalise dans vos vies.

 

Des fois nous traversons des difficultés ou nous avons l'impression que les choses ne changent pas comme on le voudrait mais il ne faut pas nous décourager. Regardez la pousse des cheveux, la pousse des plantes: il ne faut pas tirer si on ne voit pas de changement tout de suite mais il faut avoir patience.

La vision de Dieu n’est pas comme la nôtre, il ne voit pas que le présent mais il voit l’éternité.

Regardez les bons côtés de votre passé, les changements qu’il y a eu, les victoires que vous avez remporté. Certains ont eu des souffrances mais ne vous arrêtez pas sur ces moments, regardez plus loin, les bons moments et toutes les bénédictions qui ont précédé ou suivi. Ayez la foi pour l’avenir, soyez patients et persévérants.

 

Aux jeunes je dis donc: Garde espoir dans le futur car Dieu va faire des grandes choses avec toi…

A une personne âgée je dis: Remercie le Seigneur pour tout ce qu’il a fait dans ton passé et utilise toutes ces qualités pour aider les autres à  grandir, comme tu le peux…

À chacun je dis: Regardez large, pas une année après l’autre mais regardez plus loin, selon la vision de Dieu!

 

Prière:

Que nous yeux s’ouvrent pour voir ce que tu as fait dans notre passé à chacun

Qu’on aie la patience et la persévérance pour entrer dans ce que tu as préparé pour chacun de nous

Que toujours on se rappelle que tu veux le meilleur pour nous car nous sommes précieux à tes yeux

 

La recherche du trésor

 

Nous aimerions tous que cette année nouvelle nous apporte le meilleur, des trésors mais on sait qu'avec Dieu les choses ne tombent pas toujours du ciel facilement mais qu'on a aussi notre part à faire. Avec le diable on reçoit souvent ce qu’on veut facilement mais avec Dieu il faut persévérer, il faut le vouloir, car pour Lui ce qui compte n'est pas le bien matériel mais l'attitude de notre cœur et c'est souvent ce sur quoi il travaille. Je vais vous raconter l’histoire vraie de Mel Fischer, un homme qui a cherché un trésor pendant 16 ans…

 

Il fut une époque où il y avait plein d’or qui voyageait par bateau. Les bateaux étaient moins solides et il y avait fréquemment des naufrages. Cela fait que maintenant il y a beaucoup de trésors au fond de la mer, enfouis dans le sable. On sait plus ou moins ou ils sont mais on n’arrive pas à les trouver.

 

Mel Fischer était un éleveur de poulets du Midwest qui est maintenant mondialement connu comme le roi des chasseurs de trésors.

Il avait entendu parler d’un navire espagnol qui avait coulé en 1622 dans le Golfe du Mexique, vers la Floride. Ce navire transportait une cargaison d’une très grande valeur, estimée à des centaines de millions de dollars (24 tonneaux d'argent en 1038 lingots, 180 000 pesos en monnaie d'argent, 582 lingots de cuivre, 125 barres et disques d'or colombien, 350 coffres d'indigo, 525 fardes de tabac, 20 canons de bronze, 1200 livres d'argenterie travaillée).

 

En 1969, Mel Fisher vendit tous ses biens et engagea un petit équipage qu’il pouvait payer que cinquante dollars la semaine. Ensemble ils ont entamé une recherche assidue du trésor de l'Atocha, pendant 16 ans, malgré les découragements, les échecs et de navrants sinistres. En utilisant un système d'aspiration pour déplacer le sable et des magnétomètres à protons, ils ont passé des années sur la piste des restes insaisissables, ne trouvant parfois rien pendant des mois, pour finalement découvrir des morceaux de trésor qui suggèreront la proximité du navire et de sa cargaison.

 

Pour faire cela Mel Fischer a dû investir tout ce qu’il possédait dans son unique quête. Sa petite équipe passait parfois des années à retourner le fond de l’océan pour ne trouver qu’une épingle, quelques billes de mousquet ou une seule pièce de monnaie espagnol, puis plus rien… mais ils s’accrochaient à leurs recherche, sans jamais vouloir abandonner.

 

En 1973, après 4 ans, ils trouvent trois lingots d'argent dont le poids et numération correspondent au bordereau de l’Atocha. Ceux-ci confirment que Fisher est près du filon principal des restes du navire mais la presse remis en cause leur découverte, les accusant de supercherie et de complot afin d’attirer des investisseurs naïfs.

 

Puis le Trésor Public américain confisqua ce que l’équipage avait trouvé et décida que, si un trésor était trouvé, il reviendrait entièrement au gouvernement. Il semblait que Mel n’allait rien recevoir pour ses années de labeur. Ayant déjà dépensé des millions de dollars, principalement empruntés, à passer la mer au peigne fin, il allait maintenant dépenser six millions de plus pour intenter un procès contre le gouvernement. C’était un coup terrible et démoralisant, mais il continua ses recherches, même en ne sachant pas s’il pourrait garder le trésor s’il le trouverait.

 

Deux ans plus tard son fils Dirk trouve cinq canons de bronze dont les marques confirment l'appartenance à l’Atocha, mais à peine quelques jours plus tard, Dirk, son épouse Ange et un plongeur meurent lorsqu’une nuit, pendant qu’ils dormaient le bateau développa une fuite d’eau et se retourna. L’équipe était terrassée mais, malgré cela, ils n’abandonnèrent pas et continuèrent les recherches.

Ensuite ils constatèrent que les canons qu’ils avaient trouvés étaient un autre piège cruel de la mer: le galion s’était brisé en de nombreux morceaux qui s’étaient répandus sur une très vaste surface. Les canons n’étaient pas proches de la cargaison et ils ont perdu des années de recherches inutiles au mauvais endroit. Pourtant ils ne baissèrent pas les bras.

 

Entre temps ils remportèrent la victoire contre le Trésor Public, après des années de combats acharnés devant les tribunaux: ils pouvaient garder les objets trouvés mais ils n’avaient encore pas trouvé grand-chose… Ils savaient que s’ils ne trouvaient pas quelque chose rapidement ils étaient ruinés et ils devraient abandonner ces recherches.

Mel Fischer décida de chercher un autre navire qui avait coulé dans la même tempête. Il avait déjà été retrouvé à l’époque du naufrage et on avait pu récupérer une partie de sa cargaison mais il devait rester encore des richesses. En l’espace de quelques mois ils trouvèrent des restes de la Santa Margarita, associés à une petite fortune en barres d'or, bijoux et monnaies d'argent, cela 11 ans après le début des recherches, en 1980.

Cela leur permis de continuer les recherches de l’Atocha pendant encore 5 ans. Ils avaient dépensé presque douze millions de dollars et ils avaient juste assez d’argent pour deux semaines supplémentaires quand, le 20 juillet 1985, 16 ans après le début des recherches, ils trouvent enfin ce qu’ils cherchaient.

 

L'équipage euphorique décrit la trouvaille comme des montagnes de lingots d’or et d’argent, de grands coffres de pièces d’argent, de pierres précieuses, de la vaisselle en or et en argent ainsi qu’une telle quantité d’émeraudes non taillées, qu’elles seules pouvaient  être estimées à plus de 400 millions de dollars. Alors a commencé l'excavation de ce qu'on dénomma communément “les restes du navire naufragé du siècle”. Ensuite un musée a été ouvert pour partager au monde sa grande découverte et ce trésor qui avait été longtemps enfouis dans le sable de la mer.

 

Mel Fischer est aujourd’hui un héros mais pourquoi? Juste pour le trésor ou aussi pour sa persévérance malgré les oppositions? Dans le monde on dira surtout à cause du trésor trouvé mais Dieu va plutôt regarder au cœur et à sa persévérance…

 

Avec Dieu nous avons aussi tous un trésor: pour certains il faut encore le chercher, pour d'autres il faut le récupérer et pour d'autres il faut le partager… Nous ne sommes pas tous au même niveau, certains sont proches, d’autres ont encore des années de recherche mais nous devons persévérer et ne pas nous décourager.

Romains 12:12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l'affliction. Persévérez dans la prière.

 

Notre objectif sur terre est de grandir dans la connaissance de Dieu et cet objectif chacun peut le réaliser. Nous avons un trésor à découvrir, à récupérer et à partager: ce trésor est en Jésus et nous devons être assoiffées de Lui et tout faire pour le trouver et approfondir notre relation avec Lui.

Le reflet de 2017 donne la parole soif: cette année je vous encourage à avoir soif de Jésus et à tout faire pour trouver le trésor qu’il a réservé pour chacun de vous. Trouvez-le, récupérez-le et partagez-le !

 

Psaumes 42:2 Comme une biche soupire après des courants d'eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu!

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
13 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.