Zoom

Current Zoom: 100%

Les oiseaux qui louent Dieu – les chats qui prennent l’avion: louer Dieu ou se plaindre

Est-ce que les animaux peuvent parler? Si Dieu le permet, ils peuvent parler dans un langage compréhensible à l’homme, par exemple l’ânesse qui a parlé dans la Bible dans Nombres 22 mais c’était pour reprendre la folie d’un prophète.

2 Pierre 2:16 mais qui fut repris pour sa transgression: une ânesse muette, faisant entendre une voix d'homme, arrêta la démence du prophète.

 

Plus concrètement, les animaux peuvent louer Dieu car ils respirent et il est écrit que tout ce qui respire doit louer Dieu…

Psaume 150:6 Que tout ce qui respire loue l'Eternel! Louez l'Eternel!

Mais que disent les animaux quand ils louent Dieu?

 

Je vais vous raconter un extrait du témoignage du frère Lisungi MBULA, source “VA A BÉTHEL”.

Il raconte qu’avant de se convertir il était un sorcier-magicien et qu’un jour qu’il était sous un arbre pour préparer des prédictions il a entendu des pigeons sauvages chanter. Il ne fut pas étonné que les pigeons puissent chanter, mais il fut plutôt surpris le contenu de leur chanson car il se demanda: "Comment les animaux, les oiseaux, connaissent-ils l'existence d'un Dieu Créateur qu'il faut honorer, alors que moi, qui suis un homme, je ne sais pas le faire?"

 

Le contenu de la chanson des oiseaux était le suivant:

Nous, nous sommes bien, nous nous nourrissons sans peine.

Nous nous déplaçons avec aisance, nous vivons dans le calme et la paix,

A l'ombre des grands arbres.

A qui revient le mérite? Que tous les mérites reviennent à Dieu, Notre Créateur!

A qui? A Dieu, seul Créateur du ciel et de la terre.

A Lui la louange, l'honneur et la gloire à tout jamais!

 

Le résultat de ce chant de louange est que, ce jour-là, ce magicien se désintéressa de la magie, il n'eut plus le courage de continuer ses recherches et il rentra à la maison. Par la suite il s’est converti.

 

Donc la louange peut être une bénédiction, même quand elle provient de la bouche d’une ânesse ou du bec des oiseaux …

 

Alors nous aussi, quand on entend les oiseux chanter, quand on voit les merveilles de la nature on peut louer Dieu. Si les pigeons le font, nous aussi on peut glorifier Dieu en toute circonstance, vivant dans le calme et la paix, à l’ombre de l’Eternel.

En même temps nous devons être attentifs à ce qu’il veut nous dire car il peut le faire même par la bouche des animaux, donc pas des moyens non conventionnels…

 

Merci Jésus car on peut te louer ce matin,

Merci pour les merveilles de ta création,

Merci pour ta présence parmi nous.

 

Que notre bouche et notre être tout entier te loue pour ce que tu es

Et te donne la louange, l’honneur et la gloire qui te sont dues.

 

* * *

 

Je vous ai parlé d’oiseaux qui louaient Dieu, je vais vous parler maintenant de chats qui partent en avion.

 

C’est le témoignage d’un pasteur lors d'un vol de retour depuis Rio de Janeiro au Brésil, où il avait donné une série de conférences. (source «Exercer la puissance de la guérison» de Chris Gore)

 

Je m'apprêtais à embarquer pour mon vol de retour, lorsque je vis dans la salle d'embarquement une dame avec un chaton dans une petite cage. Je confiai à mon ami mon opinion selon laquelle les chats ne devraient pas être autorisés à voyager dans un avion et je lui dis tout le mal que je pensais d'une telle tolérance. J'embarquai dans le 747 dont le vol était complet. J'étais assis à l'avant de l'avion quand je vis la dame entrer avec le chaton et se diriger tout droit vers l'arrière de l'avion. Encore une fois, je déplorai qu'on puisse laisser des chats monter à bord, disant notamment: « Ce chat a intérêt à ne pas venir s'asseoir à côté de moi, quel que soit le siège qu'il choisisse. Je n'ai pas payé une place dans ce vol pour me retrouver à côté d'un chat! »

Le chaton miaulait bruyamment au moment où la dame passa à côté de moi pour gagner les sièges pratiquement tout au fond de l'avion, là où je ne pouvais plus l’étendre. Pendant encore plusieurs minutes je continuai à me répandre en plaintes auprès de mon ami. D'une certaine façon, me plaindre me donnait cette conviction que le chat ne s'approcherait pas de mon fauteuil. Les portes de l'avion furent fermées, et nous nous apprêtions à décoller. Il ne restait plus qu'un siège non occupé dans l'avion et il se trouvait derrière moi. La dame assise dans la rangée de derrière avait posé sa veste dessus et l'hôtesse de l'air lui demanda de bien vouloir l'ôter car une personne allait devoir changer de place pour venir s'y asseoir.

J'eus un choc terrible en comprenant que je venais d'être piégé. Je me retournai pour regarder le long de l'allée et vis « la dame au chat » se lever de son siège et se rapprocher de la partie avant de l'avion. On lui dit de prendre le fauteuil derrière moi et de glisser le chat ... devinez sous quel siège! Le chat miaula tout au long du voyage jusqu'à l'aéroport de la capitale, Washington. Tandis que j'étais assis là, je me dis en riant que je n'avais à m'en prendre qu'à moi-même, car en me plaignant ainsi, j'avais prophétisé la réponse à la situation.

Nous avons atterri à Washington et il me fallut aller au comptoir de l'immigration, puis récupérer mes bagages, passer à la douane, enregistrer à nouveau mes bagages, passer la sécurité, changer de terminal pour reprendre un vol vers San Francisco.

J’étais en salle d'embarquement, attendant l'appel des passagers, lorsqu’en tournant la tête je vis un peu plus loin derrière moi, dans la file d’attente, la dame avec son chat. Je me tournai alors vers mon amis et lui dis: « J'aime bien les chats. Je libère mes bénédictions et ma compassion sur ce chat pour ce voyage ».

Je me détournai et la dame dit alors: « Oh! Je me suis trompée de porte d'embarquement! » Elle partit et je ne vis plus jamais son chat.

 

Vous voyez, souvent nous nous plaignons de nos circonstances; mais cela n’arrange rien au problème. Nous devons vivre sans être rongés par le problème. Nous devons fixer notre attention sur la vérité et porter en nous la réponse aux problèmes pour la libérer. Les circonstances changent, mais la vérité est inébranlable.

 

Les faits peuvent dire que vous êtes malade, mais la vérité dit que Jésus est celui qui vous guérit.

Le contexte dit peut-être que vous n’avez plus d'argent, mais la vérité dit que Jésus est celui qui pourvoit à vos besoins.

Les faits disent peut-être que vous êtes impossible à aimer, mais la vérité dit que vous êtes tendrement chéri!

Les circonstances disent peut-être que les membres de votre famille sont gaspilleurs, mais la vérité dit que Jésus est celui qui vous restaure.

 

Ecoutons ce que Dieu veut nous dire et que nos paroles reflètent sa volonté!

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
11 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.