Zoom

Current Zoom: 100%

L’appel de Dieu: guérir les malades, témoignage

Un verset m’a beaucoup interpellé dernièrement:

Colossiens 4:17 Prends garde au ministère que tu as reçu dans le Seigneur, afin de le bien remplir.

 

Nous avons tous reçu un appel de Dieu pour accomplir quelque chose ici sur cette terre. Ce n’est par contre pas toujours facile de comprendre quel est cet appel de Dieu et ensuite comment l’accomplir. Or quand Jésus nous interpelle avec un verset pareil c’est qu’il faut vraiment s’investir pour l’appel qu’on a reçu: c’est ce que j’ai compris et c’est pour cela que j’en parle aujourd’hui.

 

Pendant des années je voulais servir Dieu mais je ne savais pas comment et je n’avais pas de conviction de ce que je devais accomplir pour Lui. Apres je me suis un peu refroidi jusqu’au jour où j’ai reçu cette conviction que je devais parler de Jésus, que je devais suivre son exemple et accomplir les mêmes œuvres que Lui

Jean 14:12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père

Marc 16:17-18 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; 18 ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils poseront les mains sur les malades, et les malades seront guéris.

 

Il est donc clair pour moi que l’appel de Dieu est surtout celui de guérir les malades mais comment rentrer dans cet appel? Jésus me l’a fait comprendre par ces paroles qui aussi m’ont beaucoup interpellé: «Ils poseront les mains sur les malades et les malades seront guéris». Je devais donc m’activer et agir afin que l’amour de Jésus puisse se manifester mais j’ai d’abord commencé par moi et j’ai compris que je devais renoncer aux médicaments afin de dépendre uniquement de Jésus pour ma santé.

Mais il fallait aussi que j’agisse vers mon prochain, que j’aille de l’avant et surtout que je prie pour les malades. Je savais que je n’allais probablement pas voir des guérisons tout de suite mais, selon divers témoignages que j’ai attendu, il fallait que je prie pour beaucoup de malades avant d’avoir des résultats: certains parlent de milliers de personnes, d’autres d’années de prière.

Le premier témoignage que j’ai entendu sur le sujet parlait d’une personne qui avait prié pour tous les malades qu’elle pouvait pendant environs deux ans avant d’avoir des résultats. Je me suis fixé donc cet objectif de deux ans mais, à la fin de ceux-ci, je n’avais pas vu de guérisons suite à mes prières: j’ai réalisé que j’en avais fait vraiment très peu et que je devais m’activer pour toucher des milliers de personnes. Mais comment faire? C’est à ce moment que j’ai été convaincu qu’il me fallait imprimer des flyers à distribuer. Au début je ne savais vraiment pas quel message imprimer mais ensuite tout est venu spontanément.

J’ai donc fait imprimer et puis distribué environs 10'000 flyers sur la guérison. Cela m’a amené à beaucoup marcher, pendant plusieurs mois et à un certain moment un de mes deux pieds a commencé à me faire mal, puis des cloques sont venues et ensuite une infection avec du pus était présente sous le pied.

Je ne voulais pas prendre de médicaments car j’avais mis ma confiance en Jésus et je ne pouvais pas annoncer que Jésus guérit et ne pas compter sur Lui. Ce n’était pas de la fierté mais de la foi et un moyen afin de pouvoir glorifier Dieu pour ce qu’il aurait fait dans mon corps. Tant de fois on parle de Jésus mais à la première difficulté on trouve notre solution ailleurs… Je ne voulais donc pas faire cela mais j’avais une limite: celle de pouvoir toujours aller travailler car je ne voulais pas que le faite de ne pas prendre de médicaments soit une raison qui m’empêche d’aller au travail.

J’ai donc pu continuer ainsi sans aucun médicament, aucune pommade pendant plusieurs semaines puis a un certain moment les problèmes ont augmenté jusqu’au point que le pied avait gonflé et je n’arrivais presque plus à le poser. L’infection est remontée jusque dans la jambe et les douleurs m’empêchaient de bien marcher. Un matin j’ai vraiment eu de la peine à aller à mon travail et surtout à conduire l’auto tellement c’était devenu douloureux. J’ai décidé que ce serait le dernier jour sans aller voir un médecin et je comptais prendre congé le lendemain pour me faire soigner mais je voulais d’abord trouver quelqu’un qui prie pour moi.

Pendant la journée j’ai reçu spontanément un message de quelqu’un qui me proposait de passer chez eux afin de prier. J’étais tout content de cette proposition et le soir je suis passé. On a prié et puis je suis rentré chez moi. Rien ne s’est passé à ce moment mais le lendemain j’arrivais mieux à marcher, le pied était moins gonflé et il n’y avait plus de pus qui sortait. Le surlendemain j’ai pris une photo: plus trace d’infection, la peau était sèche.

Une nouvelle peau est apparue progressivement et, deux trois semaines après, je n’avais même plus mal à la jambe. J’avais été guéri miraculeusement sans prendre aucun médicament!

Quand je pensais ne plus pouvoir supporter la douleur et quand ma limite était atteinte pour aller consulter un médecin, alors Jésus est intervenu au travers de personnes remplies d’amour qui ont eu simplement compassion pour moi. Cette fois mes prières n’avaient pas eu d’effet: j’avais eu besoin de compter sur l’aide d’autres personnes pour que Jésus me guérisse mais cela est vraiment important: Jésus nous aime mais on a aussi besoin de s’aider les uns les autres afin de le voir agir parmi nous.

 

Nous devons donc mettre notre confiance dans le Seigneur et aider notre prochain de la même façon que nous voudrions recevoir l’aide de Dieu pour notre situation difficile:

Psaume 37:4-5 Trouve auprès du Seigneur ton plaisir le plus grand et il te donnera ce que ton cœur désire. Confie ta vie au Seigneur, compte sur Lui, et Il fera le nécessaire.

 

Jésus est vivant, il nous aime et il s’occupe de tous nos besoins.

On peut le louer, le remercier et le glorifier: pour ce qu’on voit et pour ce qu’on ne voit pas encore.

Mettons en Lui notre confiance et avançons en paix dans le chemin de la vie.

Cherchons comment accomplir l’appel qu’il a pour chacun de nous: Il sera là pour nous guider!

 

* * *

 

Tout s’est bien passé pour moi pendant presque un mois puis j’ai de nouveau eu des problèmes avec mon pied et avec ma jambe. Un jour mon pied a gonflé mais le soir c’était passé, un autre j’ai eu la fièvre puis elle est partie… Les problèmes venaient subitement puis ils partaient, je n’étais donc pas inquiet et j’avoue avoir moins prié. Je me disais ce sont des faux symptômes pour me faire peur et j’en ai oublié de prier et de tourner mes regards vers le Seigneur afin d’être guidé par Lui.

Un matin j’ai commencé à avoir très mal dans ma jambe chaque fois que je marchais. Je suis resté le plus possible assis au travail mais en fin de journée je n’arrivais plus à me lever de ma chaise tellement j’avais mal. Je n’arrivais même plus à me lever pour aller aux toilettes, j’hésitais à y aller sur ma chaise mais je devais passer devant le bureau de mon chef…. Mais mon plus grand souci était que je ne savais pas comment faire pour descendre les escaliers, aller à mon auto et rentrer à la maison. J’ai demandé par sms à 3 personnes de prier pour moi et avec beaucoup de peine j’ai pu rentrer. Mon épouse voulait que je passe à l’hôpital le jour même mais j’ai voulu attendre jusqu’au lendemain: j’avais toujours espoir que les prières qui étaient adressées à Dieu auraient une réponse.

Le lendemain il n’y avait pas d’amélioration. Je suis passé à l’hôpital: on a diagnostiqué une infection de la peau (érysipèle) et une thrombose. Les médecins étaient étonnés car je n’avais pas eu un comportement à risque avant. Ils m’ont prescrits des médicaments et cette fois j’étais obligé d’utiliser à nouveau la médecine plutôt que Jésus. J’étais un peu déçu mais je ne voyais pas d’autre solution et je suis resté confiant que Jésus avait toute chose sous contrôle : je pensais surtout que, lors du prochain contrôle, les médecins seraient surpris et verraient un miracle qui leur prouve que Jésus agit même quand cela semble impossible. J’ai donc prié ainsi mais deux jours après, lors de mon contrôle, les médecins étaient encore plus inquiets: l’infection sur la peau avait augmenté bien qu’elle soit moins intense. Ils m’ont prescrit un plus fort dosage de médicaments et, deux jours après, tout allait mieux et j’ai pu reprendre le travail.

Pendant une semaine tout était en ordre puis à nouveau, soudainement, ma jambe a commencé à gonfler: de nouveau la même infection mais sur une plus petite zone. A nouveau des jours d’arrêt et un traitement antibiotique…

 

Pendant cette période au lit je me suis demandé pourquoi Jésus m’avait guéri une fois et pas la deuxième ni la troisième fois, pourquoi j’avais pu renoncer aux médicaments pendant une longue période et vu de belles guérisons: sinusites, angines, fièvre, infections… Pourquoi maintenant devoir de nouveau prendre des médicaments? Je n’étais pas opposé au faite d’en prendre mais je voulais voir Jésus agir afin de pouvoir le glorifier. Par ailleurs je savais qu’un appel m’avait été confié et il fallait que je le saisisse par des moyens divins et pas par la médecine.

Et justement après avoir recommencé à prendre des médicaments j’ai lu ce verset qui m’a profondément marqué:

Colossiens 4:17 Prends garde au ministère que tu as reçu dans le Seigneur, afin de le bien remplir.

Le ministère qui m’a été confié est celui de guérir les malades donc il fallait que je progresse dans cette voie: je devais renoncer aux médicaments qui m’avaient été prescrits? Je n’ai pas eu cette conviction mais j’ai compris que je devais prendre garde de ne pas compter trop facilement dans la médecine pour régler mes problèmes de santé mais continuer à me confier d’abord en Jésus et ensuite éventuellement sur la médecine.

Je n’ai donc pas de regrets de m’être confié dans la médecine car je ne pouvais pas rester au lit, sans aller travailler, et en même temps laisser mon épouse et d’autres personnes dans l’inquiétude…

La médecine ne s’oppose pas à Dieu car elle a pour but de lutter contre le mal qui détruit l’être humain afin qu’il soit en bonne santé. Rester malades en attendant une intervention de Jésus, sans vouloir utiliser la médecine, n’est pas toujours une bonne solution, surtout si cela ne correspond pas à Sa volonté car quand on est souffrant on n’arrive moins à prier, moins à lire la Bible et moins à avoir une relation vivante avec Lui car notre souffrance occupe toutes nos pensées. Il est possible que des réflexions qu’on fasse durant cette période soient intéressantes mais notre but est d’avoir ces réflexions quand on est en pleine santé…

 

Pour ma part j’ai réfléchi une fois la maladie passée et je me suis posé certaines questions:

  • Est-ce que le médecin peut mieux guérir que Jésus?

Non, il prescrit juste un traitement et si on ne le prend pas on n’est pas guéris.

  • Est-ce que le médicament peut mieux guérir que Jésus?

Non, tout dépend de comment on le prend car si on ne le prend pas ou on le prend mal on aura des mauvais résultats.

  • Est-ce qu’un médicament guérit instantanément?

Non, il faut suivre un traitement, régulièrement, et attendre pour voir les résultats.

 

Le médicament peut apporter la vie et la mort tout comme dans la Bible aussi on peut avoir la vie et la mort. Si on prend mal son médicament ou si on prend le médicament mauvais on risque de mourir. Pareillement si on prend des paroles de la Bible hors de leur contexte, ces paroles seront des paroles de mort: elles pourront blesser les autres voir même les conduire à la mort si on prend des paroles du diable qui se trouvent dans la Bible: «…jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; et ils te porteront sur les mains» (Matthieu 4:6)

 

Pour nous la vie et la mort sont au pouvoir de la langue: faisons attention à ce que nous proclamons et déclarons des paroles de vie afin d’être en pleine santé

Proverbes 18:21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; quiconque l'aime en mangera les fruits.

Dire des phrases comme «Je suis toujours grippé en hiver», «J’ai toujours des problèmes de santé» n’amèneront pas la vie dans nos corps mais des pensées confiantes, accompagnées par des paroles de foi amèneront la vie dans nos corps: «Je crois que Jésus va prendre soins de moi cet hiver», «Ma santé va s’améliorer grâce à Jésus»…

 

Nos paroles sont une médecine qui peut apporter la vie ou la mort

Proverbes 16:24 Les paroles agréables sont un rayon de miel: elles sont douces pour l'âme et porteuses de guérison pour le corps.

 

Donc pourquoi la médecine arrive à avoir des résultats qui nous semblent meilleurs de ce qu’on pense Jésus puisse faire? Avec la médecine il faut prendre un traitement régulièrement, à certaines doses, sans les dépasser, ne pas associer certaines choses ensemble et surtout prendre le médicament pendant une certaine durée. Si on ne fait pas cela, on ne va pas guérir et notre situation va même aller en empirant.

 

Il est vite évident pourquoi la prière n’as pas toujours le même résultat que la médecine: on ne suit pas le traitement divin de la même manière qu’on suit les indications du médecin!

  • Tout d’abord on prie une fois et on voudrait voir le résultat tout de suite: c’est comme si on voulait prendre un comprimé et être guéri de suite!
  • Ensuite quand on prie on ne cherche pas ou on n’arrive pas à comprendre quel est le médicament à prendre (comment prier, de quelle façon): on n’arrive pas à écouter les instructions du Saint-Esprit et on prend très souvent le faux médicament.
  • Enfin quand on prie on ne prend pas régulièrement le temps pour traiter la maladie tout comme on fait quand il faut prendre régulièrement une pilule ou une pommade.

 

Alors ce n’est pas étonnant si on ne voit pas le résultat avec la prière et on le voit avec la médecine: notre attitude n’est pas la même!

 

Souvent on veut avoir le résultat tout de suite et alors, quand on prie, si on ne voit pas le résultat, on renonce… Un médecin ne guérit pas: il nous fait suivre un traitement, des fois pendant des longues durées ou à vie et parfois même sans confirmation de réussite.

 

Alors il est clair que la médecine n’est pas supérieure à Jésus mais pourtant nous avons plus confiance dans la médecine qu’en Jésus… Je reconnais que c’est plus facile de suivre l’ordonnance d’un médecin qu’écouter le Saint-Esprit pour savoir comment agir mais écouter les instructions de Dieu devrait être notre objectif à chacun. En attendant on peut prendre des médicaments mais le but devrait toujours être d’avoir plus de foi en Jésus que dans la médecine.

 

Combien de personnes attendent leur guérison pendant des années et en attendant suivent leur traitement régulièrement et avec foi (dans leur traitement). Pourquoi ne pas faire confiance aussi en Jésus durant cette période? Par exemple en proclamant des paroles de vie et de guérison régulièrement comme on est régulier dans la prise des médicaments! Voir même lors de chaque prise du médicament…

Rien n’empêche de suivre le traitement médical mais de l’accompagner par la prière jusqu’à ce que nous soyons prêts à nous confier uniquement en Jésus.

Ecclésiaste 3:11 Dieu fait toute chose bonne en son temps

Souvent nous devons prendre le temps pour obtenir ce que Dieu a prévu pour nous. Abraham a dû attendre plus que 13 ans (Ge 16:16, 17:1) pour l’accomplissement de la promesse d’avoir un fils.

Alors quand le médecin nous donne un traitement à vie on va avoir patience mais si Dieu nous demande pareillement de prendre notre traitement pendant une certaine durée, pourquoi on ne le fait pas? Probablement qu’avec Dieu le délai n’est pas clair et que nous on veut des choses claires: on veut savoir quand on va obtenir la solution à notre problème…

 

Donc ces jours j’ai compris que, la prochaine fois ou je serai malade, je devrais prendre le temps pour comprendre quel médicament Jésus veut que je prenne et cela afin de savoir avec précision quel ennemi combattre. Ensuite je veux prendre régulièrement le temps pour prendre ce médicament divin, deux, trois fois par jour en fonction de la prescription du «médecin».

Exode 15:26 je suis l'Eternel, qui te guérit.

 

On ne peut pas prendre plus de soins pour suivre un traitement d’un médecin que pour suivre le traitement que Jésus voudrait que nous suivions quand nous sommes malades. Avec Jésus il faut prendre le temps nécessaire dans le but de remporter la victoire sur le problème pour Sa gloire.

 

L’important est vraiment d’apprendre à entendre la voix de Dieu afin de nous laisser guider par Lui en toute circonstance. Cela doit être notre objectif principal. En attendant on peut utiliser des commentaires bibliques ou des enseignants pour nous aider dans notre cheminement tout comme on peut utiliser des médicaments et des médecins mais en gardant toujours nos yeux fixés sur notre objectif: obtenir la victoire avec Jésus, chercher d’abord son royaume…

 

Des fois nous traversons des situations difficiles mais il nous faut rester confiants:

Psaume 27:1 L'Eternel est ma lumière et mon salut: De qui aurais-je crainte? L'Eternel est le soutien de ma vie: De qui aurais-je peur?

… et surtout être convaincus dans tout ce que nous faisons car celui qui est convaincu est en paix et cela est souvent un signe fort que nous sommes en train de faire la volonté de Dieu

Romains 14:5 ... Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
3 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.