Zoom

Current Zoom: 100%

Ajouter un commentaire

L’accomplissement de la loi par Jésus marque sa fin mais sous certaines conditions: tout d’abord cette fin est valable uniquement pour ceux qui acceptent le sacrifice de Jésus, pas pour les autres.

Ensuite il est écrit que si nous péchons volontairement, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés…

Hébreux 10:26-27  Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles.

 

Ailleurs aussi il est que celui qui est né de Dieu ne pèche plus.

1 Jean 3:5-6 Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n'y a point en lui de péché. 6 Quiconque demeure en lui ne pèche point; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu.

1 Jean 3:8-9 Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. 9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu.

 

Dans ce cas il est clair qu’on peut affirmer que le croyant né de nouveau n’est plus sous la loi car Jésus l’a accomplie. Il est sauvé et il ne pèche plus mais je vais vous poser une question: Est-ce que vous ne péchez plus depuis que vous êtes purifié par le sang de Jésus? Je ne pense pas, tout comme la plus part des croyants.

 

Maintenant il y a d’autres versets qu’il faut tenir compte, notamment le passage qui dit qu’il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés (donc ceux qui n’étaient plus sous la loi) soient encore renouvelés et amenés à la repentance s’ils tombent (dans le péché?). On peut donc raisonnablement se demander si le péché ne nous fait pas retomber sous la loi.

Hébreux 6:4-6  Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, 5 qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, 6 et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu'ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l'exposent à l'ignominie.

 

Tout cela doit être approfondi, il y a des nuances mais par ces versets je veux vous démontrer qu’on ne peut pas simplement dire que Jésus est la fin de la loi et qu’on est sous la grâce. La loi est accomplie mais sous certaines conditions. La loi reste toujours valable, plus pour nous condamner mais pour nous faire sentir l’importance du péché. En Jésus-Christ on a le salut mais cela n’annule pas la loi ni nous autorise à vivre une vie permissive car chaque péché est comme si on crucifiait encore Jésus.

Nous devons donc utiliser la loi dans le but de marcher encore plus dans la sainteté. Il n’y a pas d’annulation dans la Bible mais il y a progression dans la révélation et chaque chose à son utilité, comme dit plus haut.

 

Nous n’agissons plus par l’obligation de «faire des bonnes oeuvres» mais nous agissons maintenant par amour envers celui qui nous a ôté tout péché et qui est miséricordieux envers nos erreurs. Notre reconnaissance et notre amour envers Lui fait en sorte que nous ne pouvons plus pécher car nous sommes conscients que chaqu’un de nos manquements à la loi est comme une souffrance en plus que nous Lui infligeons à la croix et cela n’est pas acceptable.

 

Donc la loi des sacrifices perpétuels n’est plus nécessaire car Jésus a pourvu au sacrifice parfait, une fois pour toutes, mais les autres lois morales, et notamment les dix commandements, sont encore valables. Il n’est pas écrit que Jésus s’est reposé une fois pour toutes afin que nous n’ayons plus besoin de nous reposer une fois par semaine ni que Jésus à fait en sorte qu’on puisse convoiter la femme ou les choses de notre prochain.

 

Jésus est venu nous sauver de nos péchés, pas abolir la loi. C’est un travail à l’intérieur de chacun de nous dans le sens qu’il nous donne la capacité d’être libres et de ne plus pratiquer le péché. Il n’est venu ni abolir la loi ni enlever le pécher mais il est venu nous libérer et nous montrer comment le vaincre.

Matthieu 1 :21Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Romains 6:14 Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

 

Jésus nous fait grâce mais nous avons toujours le choix de vivre sous la loi ou sous la grâce donc rien n’est aboli.

Nous avons encore des actions à faire mais elles ne sont plus motivées par des règles qui auraient pour but de nous sauver mais elles sont motivées par l’amour. Certains disent être encore sous la grâce mais veulent encore vivre en observant des règles. Le problème n’est pas l’observance mais la motivation: le légalisme ou l’amour.

 

Celui qui ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu: nous avons des choses à pratiquer.

1 Jean 3:10 C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère.

 

Notre amour doit être suivi d’actions et, comme dit dans l’autre article, l’observance de certaines règles (par exemple le sabbat), doit être faite dans le but de manifester de l’amour à Dieu et à notre prochain.

1 Jean 3:18 Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

Esaïe 58:5-8 Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, un jour où l'homme humilie son âme? Courber la tête comme un jonc, et se coucher sur le sac et la cendre, est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, un jour agréable à l'Éternel? 6 Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug; 7 Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. 8 Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l'Éternel t'accompagnera.

Ésaïe 58:13-14 Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, et si tu l'honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, 14 alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père; car la bouche de l'Éternel a parlé.

 

Le sabbat n’est pas annulé ni accompli par le sacrifice de Jésus: c’est un jour pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant, c’est un jour pour faire du bien, un jour ou on ne fait pas sa propre volonté mais on cherche la face de Dieu et le moyen pour faire Sa volonté. On ne suit pas des règles mais on suit Christ.

Une petite vidéo pour approfondir: MON MIRACLE

Par garisma

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
5 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.